Brèves | El Watan
toggle menu
samedi, 12 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021




Brèves

10 juin 2021 à 10 h 30 min

– Crise sanitaire : L’Allemagne prolonge ses aides aux entreprises jusqu’à fin septembre

L’Allemagne va prolonger jusqu’à fin septembre ses dispositifs d’aide aux entreprises contre la pandémie de coronavirus, malgré la reprise économique attendue dans le pays qui connaît un fort reflux des infections, a annoncé, hier, le gouvernement.

Les programmes de chômage partiel et d’aides aux entreprises seront maintenus «jusqu’au 30 septembre», ont annoncé plusieurs responsables du gouvernement, à l’issue d’un Conseil des ministres à Berlin.

Jusque-là, il était prévu que les aides directes, prêts garantis, et chômage partiel, en place depuis le printemps 2020, prennent fin le 30 juin. Mais «la crise économique n’est pas encore finie (…) et les incertitudes demeurent», a justifié le ministre du Travail, Hubertus Heil, lors d’une conférence de presse.

«La reprise est différente selon les secteurs : l’événementiel, la restauration ou le tourisme sont encore fortement plombés», et «certaines branches (…) sont freinées par des pénuries», a-t-il précisé.

– Finance : Les marchés patientent avant l’inflation américaine et la BCE

Les marchés boursiers prolongeaient leur attentisme hier, patientant sans faire de zèle avant la publication des prix américains à la consommation et la réunion de la Banque centrale européenne aujourd’hui. Vers 9h45 (8h45 GMT), les indices européens traînaient des pieds : Paris évoluait à ses niveaux de la veille (+0,09%), Francfort cédait 0,18%, Londres 0,55% et Milan 0,1%. Les places asiatiques ont également évolué diversement et sans tendance marquée : Tokyo a fini en petit repli de 0,35%, Hong Kong a cédé 0,13% et Shanghai a pris 0,32%. Depuis le début de la semaine, les investisseurs limitent l’amplitude des prises de risque en vue de ces deux rendez-vous. Les indices boursiers maintiennent toutefois leur trajectoire haussière en dépit des tensions inflationnistes, soutenus par les mesures de relance budgétaire, la politique monétaire accommodante et le rebond économique. La plupart des intervenants de marché ne s’attendent à aucun changement de politique monétaire immédiat en zone euro, mais s’interrogent toutefois sur la durabilité de ce soutien monétaire dans un contexte de montée des prix. La reprise économique a fait apparaître d’importantes perturbations du côté de l’offre, qui ont engendré un écart entre l’offre et la demande et fait progresser le niveau des prix.

– Inde : La Bm revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2021

La Banque mondiale (BM) a abaissé la projection de croissance économique de l’Inde au titre de l’exercice 2021-2022 à 8,3%, contre une estimation précédente de 10,1%.

Dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, la BM a noté que la reprise économique de l’Inde serait entravée par la vague virulente de Covid-19 qui a frappé récemment le pays.

Cependant, l’Inde devrait tirer profit d’un soutien politique, notamment des dépenses publiques plus élevées portant sur les infrastructures, le développement rural et la santé, et une reprise plus forte que prévu du secteur des services et de fabrication.

En 2020, l’économie indienne s’est contractée de 7,3% tandis qu’en 2019, elle a enregistré un taux de croissance de 4%. Pour sa part, la Banque centrale indienne table sur une croissance de l’économie de 9,5% au titre de l’exercice 2021-2022.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!