Alors que l’Opep+ se réunira demain : Le pétrole chute sous la poussée de la pandémie en Inde | El Watan
toggle menu
lundi, 26 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Alors que l’Opep+ se réunira demain : Le pétrole chute sous la poussée de la pandémie en Inde

27 avril 2021 à 10 h 00 min

Les prix du pétrole ont nettement reculé en ce début de semaine de cotation, dans le sillage de la flambée des cas de Covid-19 en Inde, et des craintes liées à la baisse de la demande de carburant du troisième plus grand importateur de pétrole au monde, tandis qu’une augmentation de l’offre prévue de l’OPEP+ a également accru la pression.

Les deux indices de référence avaient déjà chuté d’environ 1% la semaine dernière.

Dans ce contexte, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés dirigés par la Russie discuteront de la politique de production lors d’une réunion prévue demain par viséoconférence, mais la plupart des analystes estiment que l’Organisation poursuivra sa décision d’assouplir les restrictions de production à partir de mai.

Le risque en Inde survient alors que la Chine et les Etats-Unis se remettent fortement de la pandémie et que certains signes positifs émergent d’Europe. Cela pourrait poser problème, selon Bloomberg, à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et à ses alliés, qui ont accepté de commencer à augmenter l’offre à partir de mai.

Le groupe avait accepté, lors d’une réunion début avril, d’alléger les restrictions de production de 350 000 barils par jour (b/j) en mai, de 350 000 b/j supplémentaires en juin et de 400 000 b/j environ en juillet.

Pendant ce temps, les négociations se poursuivent sur l’avenir de l’accord nucléaire iranien, qui a le potentiel d’ajouter un approvisionnement supplémentaire au marché plus tard dans l’année.

Le début d’année robuste du pétrole a fléchi à la mi-mars alors que certaines régions ont commencé à voir une résurgence du virus, bien que les prix soient toujours en hausse de près de 30% en 2021.

Alors que des barils supplémentaires devraient arriver sur le marché le mois prochain, le West Texas Intermediate pour juin a chuté de 1,7% à 61,08 dollars le baril, en cours de cotation, alors que le Brent pour le règlement de juin a chuté de 1,7% à 65,01 dollars.

Le prix du panier de l’OPEP de 13 bruts, dont le Sahara Blend algérien, s’est élevé à 63,63 dollars le baril vendredi, contre 63,06 dollars la veille, selon les calculs du secrétariat de l’OPEP.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!