Accor et Booking.com annoncent des plans de licenciement | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Impact de la covid-19 sur l’industrie du voyage

Accor et Booking.com annoncent des plans de licenciement

06 août 2020 à 9 h 00 min

L’industrie du tourisme continue de subir les conséquences de la crise sanitaire. En cette période estivale où d’habitude les voyagistes et les hôtels font le plein de leurs bénéfices, les résultats sont timides et des plans de redressement sont obligatoires.

C’est le cas pour le groupe hôtelier Accor, qui a décidé de supprimer 1000 emplois à travers le monde. Accor, qui possède les enseignes Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure et Pullman, compte 18 000 travailleurs et a enregistré une perte importante au premier semestre à cause des mesures de restriction des déplacements. Un plan d’économie du groupe vise à réduire ses coûts récurrents de 200 millions d’euros d’ici à 2022, rapporte l’AFP. Les suppressions d’emplois vont toucher l’ensemble des entités du groupe, précise un communiqué d’Accor, sans donner les indications géographiques de ses hôtels qui seront touchés par cette mesure. Classé sixième groupe hôtelier au monde, le groupe a enregistré durant le premier semestre une perte de nette de 1,5 milliard d’euros, alors que sur la même période en 2019 il avait engrangé un bénéfice de 141 millions d’euros. Son chiffre d’affaires à été divisé par deux cette année en s’affichant à 917 millions d’euros.

La plateforme de réservation des lieux d’hébergement Booking.com a elle aussi annoncé un plan de réduction de son effectif du fait du faible volume des voyages. Booking.com a décidé ainsi de réduire d’un quart ses effectifs, ce qui représentera des milliers d’emplois sacrifiés. Employant 17 000 personnes à travers le monde, Booking annonce que ces licenciements devant toucher jusqu’à 25% des effectifs débuteront au cours des semaines et mois à venir. «La crise a dévasté l’industrie du voyage et nous continuons à ressentir l’impact avec des volumes de voyages qui restent considérablement réduits», indique Booking dans son communiqué, qui précise avoir beaucoup fait pour sauver autant d’emplois que possible. Booking est la dernière plateforme à engager une telle décision après Airbnb et TripAdvisor, qui ont déjà annoncé le licenciement d’environ 25% de leurs effectifs.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!