871 conteneurs en souffrance dans les ports de Annaba : 580 employés de l’entreprise Biolux en chômage technique | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207
  • Massage Tunisie




871 conteneurs en souffrance dans les ports de Annaba : 580 employés de l’entreprise Biolux en chômage technique

21 novembre 2019 à 8 h 36 min

Quelque 871 conteneurs chargés de la matière première pour électroménager et différents équipements industriels sont, depuis plus de six mois, en souffrance au niveau du port commercial de Annaba et les différents ports secs de la wilaya.

Cette marchandise appartient au groupe industriel Biolux, qui commercialise la marque Beko en Algérie, dont le siège est implanté dans la commune de Oum Teboul (Tarf), à quelques pas des deux postes frontières avec la Tunisie, Oum Teboul et El Ayoun.

En l’absence de la matière première, l’usine a tout simplement fermé ses portes et mis en châge technique le personnel, estimé à 580 employés, en majorité des femmes. Et pour cause, le ministère de l’Industrie n’a pas renouvelé l’agrément CKD de 20 produits électroménagers dont le dépôt date de décembre 2018.

«Notre employeur nous a libérés pour absence de matière première nécessaire pour le montage des produits électroménagers. Nous interpellons le Premier ministre et celui de l’Industrie pour libérer les conteneurs de notre entreprise afin que nous puissions reprendre notre emploi», a plaidé Sana E., une des employées de cette usine qui ont bloqué, au début de la semaine, les accès aux postes frontières, les plus importants du pays.

Contraignante à plus d’un titre, cette situation l’est puisque ses conséquences fâcheuses sont incalculables. En effet, ces conteneurs, qui contiennent aussi des équipements de haute technologie, ont été importés en prévision de la prochaine haute saison. «Avec l’autorisation de la Banque centrale, Biolux a procédé au paiement de ses fournisseurs étrangers en devise», assure l’un des cadres de cette entreprise et d’ajouter : «En l’absence de dédouanement de nos conteneurs en souffrance pour absence d’agrément et renouvellement d’autorisation, les pénalités de retard dans la réexpédition de cette marchandise a dépassé plusieurs millions de dollars.

Ces sommes, amputées des réserves de la Banque centrale, sont transférées obligatoirement au profit des transporteurs maritimes. A cela, il faut ajouter d’importants montants représentant les factures de service et d’hébergement de plusieurs centaines de conteneurs durant plus de six mois. En somme, cette situation a provoqué un important déficit dans les finances de l’entreprise et impacté les recettes des impôts (TAP) de la wilaya d’El Tarf et de la commune frontalière de Oum Teboul.»

En attendant le dénouement de cette situation, les 580 travailleurs menacent de recourir à des moyens de contestation plus radicaux, dont la fermeture totale des deux postes frontières, l’un commercial et l’autre touristique. «Il faut savoir que nous et nos familles n’allons pas voter le 12 décembre prochain, et nous fermerons définitivement les deux accès vers la Tunisie.

Sans ressource, nous sommes dans une situation déplorable et n’arrivons plus à subvenir aux besoins de nos familles. La seule solution qui arrange tout le monde c’est de reprendre le travail avec la libération des conteneurs, sinon…» menacent les 580 employés de Biolux.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!