Conférence du commissaire du Festival international de musique symphonique d’Alger : Un gros coup de jeune | El Watan
toggle menu
mardi, 19 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191119
  • Massage Tunisie



Conférence du commissaire du Festival international de musique symphonique d’Alger : Un gros coup de jeune

08 octobre 2019 à 9 h 00 min

Le commissaire du Festival culturel international de musique symphonique, Abdelkader Bouazzara, a animé, hier matin, à l’Institut national de musique (INSM), une conférence de presse, à la veille de cet événement se déroulant du 12 au 17 octobre à l’Opéra Boualem Bessaïeh, à Alger (Ouled Fayet).

C’est en présence du directeur de l’Opéra d’Alger, Noureddine Saoudi, le directeur général par intérim de l’ONDA (Office national des droits d’auteur), Abbès Mohamed Saïd, jeune et talentueux chef d’orchestre, Lotfi Saïdi, Wiem Benamar Hammouda, la chef de chœur de la chorale «Ranime», d’ambassadeurs, notamment ceux de Tchéquie et d’Egypte, de Lila Borsali, la chanteuse de musique arabo-andalouse qui n’est plus à présenter et l’artiste Leila El Kebir, des fidèles du festival, et un grand nombre de journalistes que Abdelkder Bouazzara a donné cette conférence de presse à la veille du Festival culturel international de musique symphonique d’Alger.

Dans son allocution présentant le festival, Abdelkader Bouazzara déclarera : «Alger, durant six jours, sera la capitale, la destination internationale de la musique symphonique. Un festival incontournable dont c’est la 11e édition. Sous l’égide et le patronage du ministère de la Communication et de la Culture, placé sous le signe ‘‘Les jeunes fêtent la musique’’, nous donnons un coup de jeune au festival. Place aux jeunes et talentueux instrumentistes, c’est notre futur.

Puisque la très attendue cérémonie d’ouverture du 11e Festival culturel international de musique symphonique d’Alger, cette année, sera dirigée par le jeune maestro Saïdi Lotfi. Avec la participation de Wiem Benamar Hammouda, la chef de chœur de la chorale ‘‘Ranime’’, la mezzo-soprano suisse Ana Häsler et le jeune ténor algérien, Imad Eddine Eddouh…».

Et d’ajouter : «Dix-sept pays dont l’Algérie participent à ce carrefour mélomane : la Tchéquie, la Suisse, la France, la Corée du Sud, l’Italie, la Turquie, l’Autriche, la Suède, le Japon, la Russie, l’Allemagne, la Tunisie, la Syrie, l’Ukraine, la Chine et l’hôte d’honneur de cette année est l’Egypte. Le pays d’Oum Kalthoum, Abdelwahab, Abdelhalim Hafez… L’Egypte, un pays qui nous est très cher.

Je rends hommage aux 16 pays participant à la 11e édition du Festival culturel international symphonique d’Alger. Des pays qui ont une tradition de musique savante, académique et professionnelle. Je les salue de tout cœur. Ce festival est un événement annuel qui est devenu un carrefour qui rassemble les meilleurs musiciens, compositeurs, chefs d’orchestre, interprètes, chanteurs lyriques…

Et il ne faut pas oublier le public. C’est grâce à ce public mélomane, connaisseur, fidèle, que le Festival culturel international de musique symphonique d’Alger ne cesse grandir…». Le directeur général de l’Opéra d’Alger, Noureddine Saoudi, félicitera le commissaire du festival, Abdelkder Bouazzara, à propos du ce «renouveau» opéré : «Avec le Festival culturel international de musique symphonique, l’Algérie capitalise une expérience internationale. Et puis, je félicite Abdelkader Bouazzara pour son encouragement à l’émergence de nouveaux talents.

Et je rends hommage aussi au maestro Amine Kouider qui s’est investi totalement dans sa mission de chef d’orchestre. Nous consentirons tous nos efforts pour la réussite de cet événement…».

Le jeune et talentueux chef d’orchestre, Lotfi Saïdi, qui inaugurera la cérémonie d’ouverture de la 11e édition du Festival culturel international de musique symphonique, exprimera sa joie et son respect au Commissariat du festival à propos du choix qui a été porté sur lui pour diriger le concert inaugural : «Je remercie M. Abdelkader Bouazzara de m’avoir fait confiance et de m’avoir remis le témoin pour continuer à aller de l’avant. Et je remercie l’Orchestre d’Alger…».

A tire indicatif, le budget alloué au Festival culturel international de musique symphonique d’Alger est de l’ordre de 20 millions de DA (soit 2 milliards de centimes). Le prix du ticket est de 600 DA. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!