Sous le signe de l’amitié algéro-italienne | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Festival des traditions et innovations des cultures méditerranéennes

Sous le signe de l’amitié algéro-italienne

16 septembre 2019 à 9 h 00 min

C’est à partir d’aujourd’hui, et ce, jusqu’à jeudi, que se tiendra le premier Festival culturel méditerranéen à Alger.

Ce festival est le fruit de la fusion de nos deux cultures : algérienne et italienne», explique Faïza Maâmeri, présidente de l’Association culturelle pour la promotion de la musique & des arts chorégraphiques (Acpmac). Cette dernière, qui indique que le festival devait avoir lieu en mars, «mais avec la conjoncture actuelle, il était impossible de l’envisager», mais promet que la 2e édition se fera au printemps.

Organisé conjointement par l’association italienne Oltre Art de la soprano italienne Giorgia Valbonesi et l’Acpmac, cet événement tend à créer un pont entre les cultures italienne et algérienne, notamment en analysant les différences et les similitudes des traditions artistiques, culturelles, culinaires, littéraires, musicales et historiques. Ce festival aura donc pour objectif de diffuser des traditions culturelles populaires algériennes et italiennes sous toutes leurs formes, promouvoir la citoyenneté active grâce à une meilleure compréhension du patrimoine et des traditions des pays méditerranéens et collaborer afin de développer une meilleure intégration et une fraternité réelle et profonde entre les cultures de ces deux pays.

Pour le second volet du festival, dont la première partie s’est déroulée en octobre 2018 à Bologne, à l’occasion de la Fête internationale de l’histoire, d’illustres personnalités italiennes animeront un cycle de conférences, qui sera clôturé par un spectacle musical de fusion andalou-lyric à l’Opéra d’Alger. Plus précisément, demain à 15h à Dar Abdeltif, une conférence autour du thème «Routes et cultures, Méditerranée, carrefour de l’histoire», animée par Mme Borghi, conférencière en histoire, et M. Dondarini, président du Festival international d’histoire, donnera le coup d’envoi de ce festival, qui réunira l’art, l’histoire, les traditions artistiques et musicales des deux pays.

La deuxième journée sera consacrée à une conférence qui se tiendra à partir de 18h au théâtre de l’ambassade d’Italie, sur les 30 ans de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant. Le festival sera clôturé par un spectacle intitulé Au-delà de nos différences, animé par la soprano Giorgia Valboseni, accompagnée des chœurs de l’Ensemble de l’Académie Profil Ballet Contemporain de l’Académie Profil, avec Faïza Maâmeri comme directrice artistique. Ce spectacle-fusion sera agrémenté de quelques morceaux d’andalou, entre autres  Qoum Tara, une qasida dérivée de la çanaâ algérienne, Haramtou Bik Nouassi, de cheikh Mohamed El Kourd, Lamma Bada Yatathana, complainte classique de l’Andalousie arabe du Moyen-Âge, et enfin Hallelujah, de Leonard Cohen.
            

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!