Premier carrefour du livre amazigh à Béjaïa : Une trentaine d’éditeurs et d’exposants attendus | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021





Premier carrefour du livre amazigh à Béjaïa : Une trentaine d’éditeurs et d’exposants attendus

13 octobre 2021 à 10 h 07 min

Une trentaine d’éditeurs et d’exposants ont pris part, lundi à l’université de Béjaïa, à l’ouverture du 1er carrefour du livre d’expression amazighe, organisé à l’initiative conjointe du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) et du centre de recherche en langue et culture amazighes.

L’événement entend constituer un espace de rencontre et d’échange entre éditeurs, auteurs et le grand public, réunis pour la promotion collective et le rayonnement du livre.

Durant trois jours, outre les expositions et les offres commerciales proposées, les organisateurs entendent multiplier les occasions de débats et d’échanges, privilégiant, entre autres, les conférences et les tables rondes pour renforcer la réflexion autour de thématiques précises, en rapport directe avec la création, la traduction, la vente et la diffusion du livre. «C’est un espace particulier qui va se distinguer des autres manifestations similaires (salon, foire…), dès lors où la décision est désormais prise pour sa pérennisation», a souligné à ce titre El Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, qui ambitionne d’en faire un moment majeur pour la promotion du livre et, par ricochet, la promotion du tamazight. Selon M. Assad, «il y a un travail énorme qui attend en la matière», citant, entre autres, celui ayant trait à la publication des manuscrits, à la traduction, à la production lexicale, ce qui implique un engagement de tous pour ce faire, notamment la mise à contribution des organismes étatiques spécialisés, à l’instar de l’OPU, l’Enagaa et l’ANEP, ou encore du fonds national de l’éducation pour l’acquisition d’ouvrages et d’œuvres au profit des établissements scolaires et leurs fonds documentaires. Il s’agit en fait de passer à une étape supérieure et qualitative autant dans l’encouragement de la production littéraire et scientifique en tamazight que de sa diffusion. «L’Etat a mis les moyens, les dispositifs et les institutions nécessaires à la promotion de tamazight, il faut maintenant les capitaliser», a-t-il ajouté. Ce carrefour, a expliqué El Hachemi Assad, «sera l’espace idoine pour en faire annuellement les bilans et essayer d’aller de l’avant dans cette noble entreprise», n’excluant pas de l’élever au rang d’assises nationales pour la promotion de tamazight.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!