Patrimoine à Tipasa : Un chantier de restauration en voie d’achèvement | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Patrimoine à Tipasa : Un chantier de restauration en voie d’achèvement

17 octobre 2020 à 9 h 42 min

Compte tenu de l’importance de la richesse culturelle du pays, le département ministériel du Dr Bendouda Malika, ministre de la Culture, a des difficultés à identifier le premier projet à prendre en charge dans les plus cours délais.

ll n’en demeure pas moins, l’administration centrale du secteur de la culture, en raison de l’importance des biens culturels immobiliers, a déjà ciblé dans sa feuille de route, l’achèvement du chantier de restauration du complexe monumental de la citadelle d’Alger, son affectation à des fonctions culturelles et son ouverture urgente aux citoyens. C’est l’un des repères historiques à préserver. Il faut préciser que la citadelle d’Alger est un complexe qui illustre le symbole du pouvoir d’El-Djazair, durant l’occupation ottomane, mais aussi le lieu de déroulement de l’évènement du coup de l’éventail. A l’ouest du pays, le ministère de la Culture s’attelle à restaurer le Palais du Bey d’Oran.

C’est une opération qui avait été prévue dans le cadre de la coopération algéro-turque. Son ouverture au grand public figurera dans le parcours culturel, en relation directe avec les monuments historiques de la ville d’Oran qui accueillera un grand événement sportif international, les Jeux méditerranéens. Quant au sud du pays, la valorisation du patrimoine culturel et naturel au niveau des parcs culturels de Tindouf, Tassili, l’Ahaggar, le Touat Gourara et l’Atlas saharien, feront l’objet d’une mise en œuvre d’un programme très riche et diversifié d’inventaire, également de la réhabilitation de l’habitat traditionnel, sans perdre de vue la valorisation des gravures rupestres, l’identification de l’ensemble des itinéraires culturels et touristiques, inscrits dans le cadre du développement durable et intégré des territoires, avec la nécessité de l’implication des artisans, des opérateurs touristiques, naturellement les collectivités locales et les associations actives et soucieuses de la préservation de ces richesses.

L’établissement de la carte archéologique qui couvre la totalité du territoire national, mais aussi toutes les époques historiques inhérentes à toutes les civilisations qui sont passées au pays. Ce module fait partie des chantiers importants du département ministériel du Dr Bendouda Malika. Quant à la revitalisation et la conservation des villes historiques, ces missions avaient fait l’objet de moult programmes, hélas n’ayant pas abouti aux résultats escomptés.

Le village Roufi, les trois k’sour de Djanet, la Casbah d’Alger, les sites archéologiques de Tipasa, les monuments historiques de Cherchell, de Messelmoune, … Par ailleurs, le ministère de la Culture compte sur l’apport d’une formation dans le journalisme culturel, la création des revues spécialisées et un renforcement des programmes culturels télévisuels et radiophoniques, des actions destinées à faire émerger des jeunes talents en mesure de faire découvrir l’Algérie aux multiples facettes culturelles et historiques. L’Etat a octroyé des sommes faramineuses pour le secteur de la culture.

Le résultat de cet important investissement laisse à désirer. Le secteur de la culture, à l’instar de ce qui se passe sous d’autres cieux, devra se hisser à un niveau de manière à devenir un secteur créateur d’emplois et de richesses. L’Etat aspire à le mettre au sein de la dynamique économique au regard de son indéniable potentiel, à ce jour inexploité. Il s’agit maintenant de la disponibilité des moyens pour bien mener ces actions. En matière de réhabilitation des monuments culturels et historiques, le ministère de la Culture et des Arts a conçu des plans.

Il s’agit de l’inscription des opérations d’équipement programmées qui visent, comme le déclaraient les précédents décideurs dans leurs interventions, la restauration et la réhabilitation des monuments historiques protégés, la sauvegarde et la mise en valeur des villes historiques, la protection et la mise en valeur des sites archéologiques, la sécurisation et la conservation du patrimoine des parcs culturels et l’inventaire des patrimoines, matériel et immatériel.

Par ailleurs, selon un fonctionnaire du ministère de la Culture et des Arts, plusieurs projets avaient été lancés et finalisés. Il s’agit des études des plans de sauvegarde des villes historiques, qui attendent d’être mis en œuvre en relation avec les collectivités locales concernées ; les plans de la vieille ville de Ténès, Dellys, la Casbah d’Alger, Constantine, Mila, etc.

Le monument du Mechouar de Tlemcen a fait l’objet d’une restauration, à l’instar d’autres monuments phares, tels que le musée du Bardo, le palais de Kh’Daouadj el Amia qui abrite le musée des arts et traditions populaires et le palais Bey de Constantine. Quant au complexe architectural de la Citadelle d’Alger, il est en cours de restauration, selon notre interlocuteur, certaines de ses composantes avaient été restaurées dans leur totalité. L’hôtel Oasis rouge à Timimoun est un monument classé. Il a été restauré.

Il abrite à présent le siège du Centre algérien du patrimoine bâti en terre. En raison du gel imposé par la crise sanitaire et la situation économique du pays, les études de restauration approfondies sont seulement finalisées, en l’occurrence, la restauration de la Casbah de Badjouda à Tamanrasset.

C’est parce qu’ils avaient été dégradés suite aux malheureux événements intervenus à Ghardaïa, que des projets de restauration des monuments historiques, de surcroît religieux, des k’sour de la vallée du M’Zab seront lancés. Néanmoins, un ensemble de mosquées, monuments historiques, avaient été restaurées et sont opérationnelles. Il s’agit de la mosquée de Collo et bien d’autres monuments cultuels, à Biskra, la mosquée de Beni-Djellab à Touggourt est en cours de restauration. Ces nombreux projets sont dans la ligne de mire du département ministériel du Dr Bendouda Malika. Certains sont à l’étude, d’autres sont lancés ou sont en cours de travaux. Cela rend la tâche compliquée.

Il faut afficher les délais adéquats pour leur prise en charge. Le ministère de la Culture et des Arts, confiant de la volonté, de la disponibilité et la conscience de ses jeunes cadres, compte relever le défi. Le secteur compte concrétiser son plan d’action dans son volet patrimoine, en engageant sa stratégie déjà inscrite dans le programme du gouvernement Djerrad.

Le département ministériel du Dr Bendouda Malika est conscient que la restauration des monuments historiques, la réhabilitation des villes historiques et la sauvegarde des sites archéologiques, devront être soutenues par une proposition réaliste de services et des activités économiques, à même d’y apporter une plus-value économique qui, sans aucun doute, va dans le sens de l’amélioration de leur attractivité d’abord et ensuite favorisera l’afflux et l’intérêt d’un large public issu des horizons divers.

Le ministère de la Culture et des Arts table sur un large programme de valorisation économique du patrimoine, déjà existant et à portée de main et qui est en phase d’étude, promet que son programme sera mis en application très prochainement. Le secteur de la culture veut sortir des sentiers battus, avec une nouvelle philosophie qui se veut pragmatique. La mise à niveau du secteur de la culture au pluriel exige du temps.

Son impact sur l’économie nationale est indéniable. Nos voisins l’avaient compris. L’Algérie, un pays confronté à la crise économique et financière, vient de se rendre compte de son énorme retard, bien que ses potentialités historiques, archéologiques, naturelles, artisanales, ses patrimoines immatériels, sont de loin plus importantes que celles de ses voisins. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Le réveil tardif, voulu ou innocent par les politiques successives s’est avéré dramatique, pour un secteur aussi stratégique que celui de la culture. Une sérieuse prise en charge aurait pu motiver d’autres secteurs et contribuer à l’essor de l’économie nationale.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!