Nomadland, Mank et Les Sept de Chicago favoris : les Oscars 2021 sans Zoom et pyjamas | El Watan
toggle menu
dimanche, 09 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan06052021



Nomadland, Mank et Les Sept de Chicago favoris : les Oscars 2021 sans Zoom et pyjamas

29 mars 2021 à 14 h 58 min

Le compte à rebours est lancé. Moins d’un mois nous sépare de la 93e cérémonie des Oscars, prévue à Los Angeles le 25 avril prochain. L’édition 2021 du prestigieux concours cinématographique est marquée du sceau de la pandémie du Covid-19.

Traditionnellement organisée durant le mois de février, les organisateurs de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences ont reporté cette année le rendez-vous de deux mois dans l’espoir d’une amélioration de la situation sanitaire grâce au vaccin ; amélioration qui évitera à l’évènement de se tenir sans public, puisqu’il a été décidé que la soirée se dérouler en présence des stars,avec tapis rouges et paillettes.

Les chamboulements imposés par la Covid-19 dans l’industrie cinématographique, et notamment dans le calendrier des sorties des films, a poussé les organisateurs à repousser la date de dépôt des candidatures. Mais comme prévu, le 15 mars dernier la liste des nominés pour la fameuse statuette a été rendue publique par l’académie et l’on peut dire que cette cuvée nous fait oublier un peu la tristesse des restrictions endurées pendant toute l’année. Les blockbusters comme les pépites foisonnent mettant en vedettes cette année des femmes et des afro-américains de  plus en plus conquérants dans cette industrie où ils ont été longtemps forcés à jouer des rôles secondaires. Promising Young Woman de Emerald Fennell, et Pieces of a Woman de KornélMundruczó mettent en scène des femmes abimées par des tragédies qu’elles endurent à cause de l’homme, ou du moins en son absence.

Les interprètes, respectivement Carry Mulligan et Vanessa Kirby sont toutes les deux nominées pour l’oscar de la meilleure actrice. La britannique Vanessa Kirby, révélation de l’année, a déjà décroché la coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine, lors de la Mostra de Venise 2020. Dans un autre genre montrant la face diabolique d’une femme, Rosamund Pike primée récemment lors des Golden Globes, meilleure actrice dans une comédie ou comédie musicale pour son rôle dans I Care A Lot, a été écartée de la course aux Oscars.

Le cinéma noir compte

Le cinéma afro-américain est en force aussi cette année. Judas and the Black Messiah, de Shaka King, raconte une séquence de l’histoire des Black Panters,et George C. Wolfeadapte à l’écran la pièce théâtrale Le Blues de Ma Rainey, consacrée à la célèbre chanteuse des années 1920. Une autre icone du jazz noir américaine est l’objet du film de Lee Daniels,Billie Holiday, une affaire d’Etat.Il était attendu que la mort tragique de George Floyd et la propagation du mouvement Black LivesMatter aux Etats Unis allait se traduire sur les écrans. One Night in Miami, de la débutante Regina King, réunit lors d’une longue nuit imaginée, quatre personnalités emblématiques de la cause des noirs, à savoir Malcolm X, Mohammed Ali, la star de football, devenu acteur, Jim Brown et le chanteur Sam Cooke.Dans Da 5 Bloods, Spike Lee raconte le destin de quatre vétérans Afro-Américains de la guerre du Viêt Nam qui font face aux ravages causés par la guerre. Tous ces films sont en compétition dans presque l’ensemble des catégories. Par ailleurs, la 93e cérémonie des Oscars nous réserve

une belle brochure grâce à de nombreux films de grande qualité. A l’image de Nomadland de la réalisatrice américaine d’origine chinoise Chloé Zhao. Déjà sacré meilleur film à Venise, à Toronto et aux Golden Globes, ce road-trip mélancolique part favori dans les catégories du meilleur film, meilleure réalisation, Meilleure adaptation, Meilleure photographie, et celle de Meilleure actrice dans laquelle concoure Frances McDormand, oscarisée déjà pour son rôle dans ThreeBilboardsoutsideEbbing Missouri. Nomadland devra s’affirmer face à Mank de David Fincher qui a aussi de grandes chances de gagner grâce à ses dix nominations.

Les Sept de Chicago, The Father, Sound of Metal, et Minari sont en lice également et ont toutes leurs chances pour décrocher des statuettes. Les grands perdants de cette présélection sont Malcolm & Marie, Tenet et HillbillyElegy de Ron Howard, présent dans seulement dans la catégorie meilleure actrice.« Depuis plus d’un siècle, le cinéma joue un rôle essentiel de réconfort, d’inspiration et de divertissement au cœur les périodes les plus sombres », déclaraient il y a quelques mois David Rubin le président de l’Académie et son PDG, Dawn Hudson. Ils ne pensaient pas si bien dire.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!