Nazim Haggag alias MagicOzim. Magicien, mentaliste et profiler : Un métier hors du commun | El Watan
toggle menu
lundi, 30 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




Nazim Haggag alias MagicOzim. Magicien, mentaliste et profiler : Un métier hors du commun

25 octobre 2020 à 10 h 36 min

Il fait disparaître des objets, nous éblouit avec un jeu de cartes, et il est même capable de deviner les mots auxquels vous pensez. Il s’agit de Nazim Haggag alias MagicOzim.

Mais ce n’est pas tout, il est aussi profiler. D’ailleurs, il en a fait son métier en travaillant en tant que consultant et formateur. Transportez-vous dans le monde de MagicOzim et oubliez tout ce que vous pensiez connaître sur la magie.

Appartenant à une catégorie à part entière de la population, les magiciens possèdent des qualités hors du commun. Nazim Haggag alias MagicOzim est d’ailleurs l’un d’entre eux.

Mais qui est-il vraiment ? Pour ceux qui le connaissent déjà, ils en parlent comme étant quelqu’un de très curieux, d’engagé et de très passionné. Quelqu’un qui aime les défis et qui a passé sa vie à compiler les meilleurs outils et techniques afin de faire de son parcours un métier unique.

Bien qu’il a commencé à s’intéresser à la magie très jeune, ce n’est que beaucoup plus tard qu’il a décidé d’en faire son métier à temps plein. En effet, après avoir obtenu son baccalauréat, il obtient par la suite une licence en finance à l’université de Dély Ibrahim. En parallèle, il effectuait ses premières missions dans les technologies numériques. Il est alors devenu formateur chez un opérateur de téléphonie mobile algérien. Alors qu’il assurait des prestations en coaching et en formations, il a découvert les techniques de mentalisme. «Dans mon métier, je devais convaincre beaucoup de monde.

Et pour cela, je devais être outillé en termes de techniques d’influence mentales et en technique de gestion de groupes, car il fallait que je comprenne mes interlocuteurs», explique Nazim Haggag. De formateur, il est passé à directeur marketing, formation et communication dans une entreprise privée d’assurance où d’ailleurs, il y reste près de cinq ans. Cependant, alors qu’il avait un poste de rêve, Nazim Haggag a décidé de tout quitter pour devenir magicien mentaliste.

Mentaliste vs magicien

Il a continué à cumuler toutes les techniques de mentalisme, profilling, d’analyse comportementale et avec le temps il est finalement devenu un expert en PNL. Quelqu’un qui était capable de comprendre un autre au premier regard. Mais tout cela n’était pas assez, il voulait aller encore plus loin. «J’ai toujours voulu connaître les techniques utilisées par les magiciens et les mentalistes pour nous faire croire que l’impossible était réel.

Le seul moyen d’aller chercher ces techniques est de rentrer dans le monde des magiciens qui est complètement cloisonné», ajoute-t-il. MagicOzim n’a pas choisi ce métier par hasard, il utilisait déjà ce type de techniques, mais souhaitait développer davantage d’outils de «profilling» et de mentalisme. Toutefois, beaucoup ne savent pas que l’art du show et de l’influence mental demande beaucoup d’organisations, de structurations, de préparations, mais aussi de la logistique.

Avec son parcours atypique, Nazim donne aujourd’hui des formations en techniques de profiling, fait du consulting, anime des «team building» et accompagne le développement de plusieurs entreprises. Il anime également des spectacles où il élabore des tours de magie personnalisés pour le lancement d’un nouveau produit lors d’événements corporatifs. Il a entre autres plus d’une cinquantaine de tours qui sont à la fois de la compilation de tours revisités et de tours créés.

Lors d’un show, nous pouvons voir plusieurs MagicOzim, celui qui fait de la magie globale, celui qui pratique de la cartomanie (manipulation des cartes), celui qui fait de la magie classique, du mentalisme, du close up (magie de proximité), mais aussi de la grande illusion dans un contexte toujours revisité. A son actif, plus de 250 spectacles corporatifs, deux participations au Festival international de magie, et plus d’une quarantaine de passages télévisés. Il a même réalisé une émission de magie «MagicOzim World» diffusée sur la chaîne Chourouk TV.

Déontologie

En devenant magicien, il fallait apprendre les tours de magie et par la même occasion les secrets des magiciens. Mais les magiciens ont-ils vraiment un secret professionnel ? En fait, vous ne trouverez que rarement les solutions des tours de magie sur la toile, ce ne sont que des théories qui sont la plupart du temps fausses. Imaginer par exemple, un magicien qui met des années à élaborer un tour de magie et des centaines d’heures de pratique pour le maîtriser, le jour ou le secret est révélé, ce sont tous ses efforts qui sont anéantis, et son tour n’a plus de valeur. Il n’y a donc pas de secrets, mais plutôt de la déontologie, par respect pour le travail et l’engagement nécessaires à un bon tour de magie.

Lorsqu’un tour est créé, il doit être protégé par des droits d’auteurs, c’est comme le principe des brevets ou la protection intellectuelle. «Pour ma part, il n’y a que ma femme, ma complice qui connaît tous mes secrets», atteste Magicozim.

Dans ce métier, les tours sont protégés et pour les avoir, il est possible de les acheter. De plus, il est possible de faire du troc de tour en échangeant en toute légalité les tours de magie qui nous intéressent. Si beaucoup apprécient de voir un magicien en scène, d’autres sont en totale admiration pour les performances relevant du mentalisme.

Or, quelle est réellement la place de la magie et du mentalisme en Algérie ? Certains diront qu’ils ont quelque chose de très fantaisiste alors que pour certains y sont très hostiles les considérant comme associés à des entités démoniaques. 

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!