Mohammed Arkoun : L’ homme en société, l’intellectuel universel et l’islamologue des lumières  | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Mohammed Arkoun : L’ homme en société, l’intellectuel universel et l’islamologue des lumières 

25 janvier 2019 à 10 h 01 min

Un colloque international sur l’islamologue, philosophe et historien de réputation internationale, Mohammed Arkoun, sera organisé, à partir de demain, par l’APW de Tizi Ouzou en collaboration de l’association culturelle Le Défi au niveau de l’hémicycle Rabah Aissat de l’Assemblée populaire de wilaya.

Plusieurs communications sont au menu de cette rencontre, sur le thème «L’œuvre de Mohammed Arkoun : une pensée universelle en quête d’un islam en lumières». Ainsi, trois axes seront abordés par les intervenants lors de ce rendez-vous. Il s’agit de «Mohamed Arkoun, homme en société», «Arkoun, intellectuel universel» et «Arkoun l’islamologue des lumières».

Ces axes seront développés par des chercheurs, à l’image de Aïssa Kadri, sociologue, professeur émérite des universités et ex-directeur de l’Institut Maghreb-Europe (université Paris 8), qui donnera une communication sur «Intelligentsia et intellectuels algériens à l’épreuve de la pensée de Mohammed Arkoun».

Abdelhafid Hammouche, enseignant-chercheur en sociologie, en anthropologie et en ethnologie à l’université Lille 1, interviendra pour parler du prolongement de la pensée de l’islamologue disparu, tout en questionnant l’inscription de l’islam dans les sociétés européennes contemporaines. Ghaleb Bencheikh, docteur ès-sciences et président de la Fondation de l’islam de France, fait également partie des communicants de ce colloque.

Il donnera une communication sur «Arkoun et la pensée subversive», tandis que Zineb Ali-Benali, professeur émérite à l’université Paris 8, spécialiste des littératures francophones et postcoloniales, évoquera «Arkoun et son itinéraire à partir de son village natal Taourirt Mimoun jusqu’à la pensée de l’islam». Pour sa part, Walid Laggoune de l’université d’Alger et de l’ENA abordera «Le statut institutionnel du religieux : entre raison islamique et raison juridique».

La communication de Tassadit Yassine-Tittouh, anthropologue, spécialiste de la culture berbère et directrice de recherche à l’école des hautes études en sciences sociales à Paris, portera sur le thème «Au-delà de l’islam, Arkoun savant et penseur universel».

Abderazak Iddir, docteur en psychologie et en sciences de l’éducation ainsi que vice-recteur chargé de la post-graduation et de la recherche scientifique à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, interviendra sur un sujet ayant trait à «L’intellectuel comme vecteur de l’objectivité et de la rationalité dans la société».

Des communications de Saïd Djabelkhir, islamologue et chercheur en soufisme, et de Mohamed Benbrika, enseignant en philosophie à l’université d’Alger, seront également au programme de cette rencontre. Notons aussi que la fille de Mohamed Arkoun, Sylvie, écrivaine, donnera une conférence sur son défunt père.

Il est utile de souligner qu’un message vidéo de Khaled Bentounès (cheikh de la confrérie Alawiya) sera projeté lors de la deuxième journée du colloque en hommage au regretté Mohammed Arkoun. Rappelons que Mohammed Arkoun est né le 1er février 1928 à Taourirt Mimoun, dans la commune d’Ath Yenni, wilaya de Tizi Ouzou, et décédé le 14 septembre 2010 à Paris. Il a été inhumé à Casablanca au Maroc, laissant derrière lui une riche bibliographie.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!