Feriel Gasmi Issiakhem. Global Designer, architecte d’intérieur, commissaire d’expositions : «L’univers du design est devenu dans le monde un signal d’alerte sans cesse mis à jour» | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Feriel Gasmi Issiakhem. Global Designer, architecte d’intérieur, commissaire d’expositions : «L’univers du design est devenu dans le monde un signal d’alerte sans cesse mis à jour»

14 juillet 2020 à 9 h 35 min

A la fois designer, architecte d’intérieur et commissaire d’exposition, Feriel Gasmi Issiakhem est également l’initiatrice de l’Alliance des designers professionnels. Dans cet entretien, cette battante de la chose culturelle nous dit tout sur ce manifeste intéressant à plus d’un titre.

Propos recueillis par Nacima Chabani

 

-Vous êtes l’initiatrice du projet «L’Alliance des designers algériens praticiens», pourriez-vous revenir sur les grandes lignes de ce manifeste qui se décline par spécialités ?

En réalité, le manifeste en soi est historiquement une déclaration ou un guide de prescriptions générales unanimement adoptée par ses signataires pour mener des actions définies, celui-ci concerne l’organisation de la corporation des designers algériens. Il est question d’une démarche «enclenchante», celle de créer un syndicat autonome, qui aura pour vocation d’organiser la profession mais surtout d’en préciser les contours : spécialités, domaines d’interventions, diplômes pour pouvoir exercer cette discipline, développement d’un design au service d’une autosuffisance nationale.

Il est mentionné également que les designers ne sont jamais «citées» lors des appels à projets, appels d’offres, concours…car nous assistons depuis des années à des commandes publiques sans mettre à contribution nos designers. Par exemple, pourquoi telle entreprise ou telle société qui lance des appels d’offres ou consultations restreintes pour l’équipement d’un hôte ou d’un immeuble tertiaire avec une entreprise étrangère ne mettent-ils pas à contribution nos designers ? C’est le cas aussi pour les AON dirigés aux maîtres d’œuvre (architectes, BET) pour la conception d’édifices en omettant souvent cette prescription spéciale dans leurs cahiers des charges, cela, non seulement, servirait à stabiliser la profession, mais un designer à travers ses projets fait travailler tout un écosystème de moyennes ou petites entreprises (ébénisteries, marbreries, textiles, cuirs, métallurgies, artisans, imprimeries, artistes …), ce sont des erreurs qui vont à l’encontre de tout bon sens, ceci se vérifie tous les jours, partout, au niveau des centres urbains (design espace scénique et environnement), au niveau de certains medias (design graphique), au niveau des importations massives de mobilier sans grande qualité, le résultat : des environnements directs ou indirects pauvres et démunis de démarche conceptuelle, de fonctionnalité et de beauté, des erreurs de projection à long terme. Lorsqu’un professionnel du domaine n’est pas consulté, cela se voit tout de suite.

Un designer est formé pour cela et aucun autre professionnel ne peut se substituer à lui ; pire, cela a contribué à façonner des goûts d’usagers sur des produits et un pseudo-esthétisme sans identité, culturellement cela agit négativement sur des générations…..

Le manifeste a donc, identifié de manière non exhaustive les principaux apports qu’un designer professionnel ( espace, industrie, environnement, graphique, mode, bijoux, art de la table, mobilier, scénique …) peut apporter dans notre société mais aussi nous n’insisterons jamais assez sur le facteur économique face à la crise que traverse notre pays actuellement, cela fait aussi partie d’une des solutions, il faut que les pouvoirs publics assimilent que l’action d’un designer est pertinente, elle apporte une valeur ajoutée et d’usage en fonction de chaque configuration.

-Cette alliance rassemble une soixantaine de designers algériens toutes disciplines confondues. Quel est, justement, le retour de ces signataires ?

La richesse de ce manifeste réside justement aux différents profils et spécialités de chacun des signataires, mais surtout de leurs retours d’expériences personnels, leurs déterminations à vivre de leurs pratiques et passion, de leurs convictions que le design a de beaux jours devant lui en Algérie, mais aussi, malheureusement, de toutes les difficultés que nous avons endurées ces dernières années à tenter de s’intégrer «naturellement» dans le maillage socio-économique de notre pays, ce projet a été attendu par nous tous, il fallait juste le mettre en mode «start», et le pari sera gagné quand les générations futures des designers sortants trouveront un environnement plus favorable à leurs expressions.

Les signataires du manifeste sont : Feriel Gasmi Issiakhem,Yahiaoui Mohamed Yamo, Zoubir Hellal, Mahmoud Moussedek, Corinne Zineb Metrah, JamelMatari, Zineddine Mohamed, Kamel Bessaï, Souad Delmi Bouras, Salim Cherf, Louise Dib, Rym Djellouli Ferdjioui, Karim Sifaoui, Fashion-Sabrina Louanch, Ryad Aissaoui, Salima Djellal Aissaoui, Hamid Kashi, Adila Kacer Robert, Khelil Manssouri, HaniaZazoua, Redha Skander, Mounia Lazali, Ryma Azzi, Mourad Krinah, Mouna Boumaza, Ammar Delmi, Widad RymMenaifi, Laib Bachir, Zohor Fateh Krache, Bennini Mohamed, Rachida Merzouk, Liéss Vergés, Hicham Gaoua, Leila Mammeri, Walid Bouchouchi, Amina Laoubi, Drouche Walid, Hamida Benmanssour, Amine Belkebir, HassibaBoufedji, RedaSelmi, Hamiane Samir, Samia Merzouk, Walid Aidoud, Kenza Mebarek, Sadek Aili, Rym Mokhtari, Ammar Bouras, Rima Djahnine, Faycal Guenni, Nabila Kalache, Amina Menia, Manel Drareni, Neila Rahil Badreddine Dallil, BadiaLamani, Chafika Ould Aoudia, Hakimi Narimene – l’adhésion sera possible une fois le syndicat créé officiellement.

-Selon vous, n’est-il pas plus judicieux de mener une réflexion autour du regroupement des écoles des différentes tutelles et des statuts différents ?

La question des écoles est abordée également, je dirais même que cela devrait commencer à ce niveau. En effet, aujourd’hui un designer d’espace, mobilier ou graphique est issu majoritairement de l’Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger, si l’on aborde le design de mode, ou industriel, il existe des écoles de formation ou des spécialités qui selon les informations récoltées, seront enseignées au niveau de certaines universités de l’est d’Alger.

C’est pour dire aussi que le rôle du syndicat aura entre autres comme mission d’agir de manière contributive à ce niveau, et de veille, le plus important à retenir est de mettre à niveau la qualité de la formation au regard des standards internationaux, mais surtout, être vigilants sur cette appellation de «design» qui est aujourd’hui abusivement employée ou offerte au bout de 6 mois de formation !.. NON, le design n’est pas une appellation ni une coquetterie, mais elle est issue d’une formation très rigoureuse (bac +5 minimum) faisant appel à une multitude d’aptitudes et connaissances : sociologiques, économiques, techniques et caractéristiques des matériaux et matières, Histoire des arts, structures et engineering, colorimétrie, esthétique, philosophique, politique… et bien évidement l’intelligence du projet de chacun.

En outre, les écoles et instituts supérieurs devraient intégrer dans leurs programmes la mise en relation en fin de cursus du designer avec les industriels, c’est le b.a.-ba du circuit en design.

-La plupart des écoles design dans le monde ont signé ce genre de manifeste mais l’Algérie plaidera-t-elle pour un design plus humaniste face aux évolutions de notre monde ?

Les manifestes sont les faits de personnalités engagées et militantes et non d’institutions, ils sont des indices de crise et des cris d’alarme par nature. Le design aujourd’hui est en pleine mutation, mais son essence même est au service de l’humain qui est le centre d’intérêt et des préoccupations de tout designer et cela dans tous son processus de création, faciliter ses déplacements, son confort, l’habiller, l’équiper, anticiper sur ses envies et besoins… Ainsi, l’empathie est une notion primordiale pour agir sur le monde qui nous entoure.

Toutes ces réflexions sont à mener inévitablement avec la question cruciale de la préservation de l’environnement, de l’éco-responsabilité et de l’économie circulaire. Il est inconcevable aujourd’hui de penser design sans que ce réflexe ne soit intégré de manière systématique dans tout projet.

-Le design reste une pratique qui participe inévitablement à définir les contours du vivre-ensemble…

C’est le principe même du design, créer pour les besoins d’autrui, la notion du vivre ensemble est une partie inhérente à cette discipline, telle que je l’ai mentionné plus haut.

Avec la vie sans cesse augmentée, le design algérien a prouvé aussi à plusieurs reprises, à travers diverses manifestations nationales et internationales, par des projets plus individuels, qu’il était en mesure de répondre sans sourcilier à cette question. La notion du partage est également mentionnée, c’est celle de pouvoir créer des collaborations avec les autres corporations de métiers (architectes, industriels, artistes, artisans, PME, PMI …). Le designer est un maillon de cette chaîne de conception et de réalisation, avec comme mots d’ordre : réflexion, beauté, fonctionnalité, richesse de la ressource humaine et esthétisme.

Au final, le monde du design aujourd’hui, à travers plusieurs pays, est devenu un signal d’alerte sans cesse mis à jour, car il «écoute», «observe» les évolutions d’un mode de consommation globalisé devenu aliénant, un militantisme pour recentrer les débats autour du vivre-ensemble en revenant aux valeurs essentielles, aux véritables besoins sans superflus, de booster les économies des pays dans le domaine de la recherche et du développement, les designers en sont l’un des exemples d’acteurs actifs en ressources d’idéation locales.

Il suffirait juste que les pouvoirs publics l’assimilent et que cela devienne un réflexe que de faire appel à un designer. Sinon, le lien pour lire le manifeste dans son intégralité est le suivant : https://drive.google.com/file/d/1GD0wNTVfJNbysS3Pf0NTDstkU2jjxkCj/view?usp=sharing.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!