Les perliers de Venise entrent à l’Unesco : Espoir pour un artisanat déprimé | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Les perliers de Venise entrent à l’Unesco : Espoir pour un artisanat déprimé

20 décembre 2020 à 10 h 05 min

Désertée par les touristes depuis le début de la pandémie, Venise espère que le classement au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco de son artisanat de perles, conjointement avec les verriers français, aidera le secteur à surmonter la crise.

L’Italie était chef de file de ce dossier de candidature commune avec la France dont l’Association des perliers d’art de France a également été distinguée.

Les délicates perles fabriquées depuis des siècles sont une spécialité de l’île de Murano, dans la lagune vénitienne. «Cette prestigieuse reconnaissance de l’une de nos traditions d’excellence est une source de grande fierté», a déclaré Luigi Brugnaro, maire de Venise, elle-même inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, dans un communiqué. Pour Luca Zaia, président de la région de Vénétie, l’excellente nouvelle «arrive à un moment particulièrement difficile pour l’artisanat vénitien». «Les activités des fours à verre et des artisans de perles ont été durement touchées par les effets de la crise sanitaire, beaucoup sont au bord du gouffre à cause de l’effondrement du tourisme mais aussi de la fermeture des marchés et des foires internationales», note-t-il, en espérant que cette distinction «deviendra un moteur de la reprise». Normalement bondée de touristes, Venise est devenue une ville fantôme ces derniers mois en raison de la pandémie de coronavirus.

L’Unesco a mis en avant «la richesse des connaissances et la maîtrise d’un matériau (le verre) et d’un élément (le feu)», tout en rendant hommage aux techniques particulières du travail du verre. La production de perles de verre à Venise remonte au moins au XIVe siècle. Pendant des siècles, elles ont été considérées comme une denrée précieuse pour les échanges et l’exportation dans le monde entier. L’histoire des perles de verre vénitiennes a toutefois souvent été oubliée. Ses créateurs sont généralement inconnus, contrairement aux maîtres verriers qui ont fabriqué sculptures et vases dans les fours à verre de Murano. Les verreries avaient reçu l’ordre de s’installer sur cette île en 1291, après avoir provoqué un trop grand nombre d’incendies dans le centre de la ville.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!