Les chansons pamphlétaires prémonitoires de Rachid Taha : Barra Barra, Hassbouhoum… | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822

  • Pub Alliance Assurance




Les chansons pamphlétaires prémonitoires de Rachid Taha : Barra Barra, Hassbouhoum…

10 mars 2019 à 8 h 53 min

Avant l’injonction révolutionnaire tunisienne en 2011, «Dégage !», Rachid Taha avait sorti un album en 2000, Made in Medina, produit par le grand Steve Hillage, où figure un titre prémonitoire, Barra Barra, contestataire, en s’adressant aux régimes, républiques bananières et autres juntes, notamment celle de l’Algérie, son pays.

Les paroles traduites en français disent : «Dehors, dehors, la haine et le règne de l’arbitraire/ Dehors, dehors, la destruction, la tristesse, rien n’est fiable et sûr/Dehors, dehors, la soif et des gens qui portent la poisse/ Dehors, aucun respect, l’oppression et l’esclavagisme/ Dehors dehors, les rivières ont été asséchées et les mers ont ruiné tout/ Dehors dehors, les étoiles sont éteintes et le soleil s’est caché/Dehors, dehors, il n’y a plus d’opulence ni bonheur ni chance/Dehors, dehors, Il n’y a plus d’arbres et les oiseaux se sont tus/Dehors dehors, il n’y a plus ni nuit ni jour, que les ténèbres/Dehors, dehors, que l’enfer, il ne reste plus de beauté/Dehors, dehors, l’indigence augmente, il ne respecte plus(le peuple)/Dehors, dehors, il ne reste que des murs, des murs dressés/Dehors, dehors, la peur et les gens demeurent silencieux…».

D’ailleurs, Barra Barra sera la bande originale du blockbuster Black Hawn Down, de Ridley Scott. Toujours, réfractaire aux régimes, aux généraux d’opérette, aux Etats «orwélliens» et toujours à l’écoute de la détresse humaine, pour ne pas dire infra-humaine, de son prochain, de ses semblables, de ses concitoyens, des citoyens du monde subissant le fait du prince, l’inepte pouvoir absolu détenu par 1% .

«El hagarine, les oppresseurs, les traîtres, les pourris, les fossoyeurs»

Donc, Rachid Taha, dans l’album Tékitoi ? s’était adressé aux 99%, une majorité traitée en minorité, en les exhortant et leur donnant une consigne (de vote). Oser contre le pouvoir tyrannique à travers le titre Hasbouhoum (Jugez-les, demandez-leur des comptes. Nous sommes en 2004. Le texte, plutôt un tract révolutionnaire et visionnaire, est un appel, une litanie de slogans et autres quolibets à l’endroit des despotes.

C’est ce qui émane de la clameur publique, massive et juvénile grondant dans les rues de l’Algérie, depuis le printanier sursaut de la dignité et de la liberté, de l’historique 22 février 2019 : sur un air de El-Khayene, d’Ahmed Saber : «Nahouhoum, hasbouhoum, enlevez-les, jugez-les ! les menteurs/les voleurs/ el hagarine (les oppresseurs)/ les assassins/ les coupables/ les traîtres/ les convoiteurs/ les pourris/ les fossoyeurs/ les gaspilleurs/les destructeurs/ el hagarine/ les esclavagistes/les poisseux/les mouisards/ enlevez-les, jugez-les/les fades/les racistes/ les ignorants/ chefarine (les voleurs)/ le égorgeurs/les losers/ les sales/ Nahouhoum hasbouhoum…, les fourbes, les criminels…».

Là, aussi, Hassbouhoum a été choisie comme bande originale du film Morituri de Okacha Touita, une adaptation du roman de Yasmina Khadra.

«Aujourd’hui, ils sont fatigués, mes yeux se sont ouverts…»

Toujours dans l’album Tékitoi ?, Rachid harcèle et brocarde le «Big Brother» autocratique avec le titre Safi (assez, pur) : «Notre culture n’est pas la démocratie/ tu ne peux pas interroger le ministre/ la parole est interdite/ ni loi ni élégance/ aujourd’hui, ils sont fatigués et devenus fous/ et aujourd’hui, mes yeux se sont ouverts/ la justice est rare/ l’injustice est partout/ les gouvernants ont brimé tous les gens/ notre culture est le parti unique/ trop de hogra (injustice).» C’est une preuve évidente que c’est une grosse perte que ce Rachid Taha.

Un visionnaire, sa discographie n’est pas seulement la reprise de Ya Rayah du grand maître du chaâbi, Dahmane El Harrachi, ou de 1, 2, 3 Soleil. C’est plus que ça. Ce n’est pas léger. Des textes profonds, éloquents à méditer. Adhésion actuelle, d’outre-tombe.

 

 

Liens de Barra Barra, Hasssbouhoum et Safi sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=m8H-5E_i7b8
https://www.youtube.com/watch?v=wuuy3OIFuuE
https://www.youtube.com/watch?v=oSZZNUXjo9g


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!