Le Baiser et la morsure de Yasmina Khadra aux éditions Casbah : Un livre d’entretiens sans concessions ni complexes | El Watan
toggle menu
mardi, 11 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan10052021




Le Baiser et la morsure de Yasmina Khadra aux éditions Casbah : Un livre d’entretiens sans concessions ni complexes

02 mars 2021 à 13 h 05 min

Six  moi seulement après avoir publié  son nouveau roman le Sel de tous les oublis, Yasmina Khadra, sort un autre ouvrage. Un livre d’entretiens, avec la journaliste Catherine  Lalanne, rédactrice en chef à l’hebdomadaire Le Pèlerin, intitulé Le Baiser et la morsure qui  paraît chez Casbah Editions.

C’est une évidence! Yasmina Khadra jure avec la gérontologie. Cette verdeur filant des complexes au jeunisme. Car prolixe et disert. Une bonne nouvelle pour son large public. Après, avoir effectué des escales (ses romans) à Kaboul, Tel-Aviv, Baghdad, Rio Salado (El Mallah), Alger, Tripoli, La Havane, Molenbeek, Paris, Tanger ou encore Blida, Yasmina Khadra, observe une halte  autobiographique, à « l’adresse » de  sa vie.

Celle d’un best-seller, un  ancien officier de l’armée, la fleur au fusil, un Cadet de la Révolution à l’enfance volée- un arrachement à l’âge de 9 ans-,  révélant sa passion précoce pour les livres, ses amis intimes, sa passion pour l’écriture, l’éclosion d’un  illustre écrivain, ses origines, son héritage issu d’ancêtres  poètes,  ses coups de gueule  et cœur, ses aphorismes et  il en a  toute une pléthore. Des axiomes dévoilant  une philosophie comme seconde nature.

Yasmina  Khadra   se  confie  à  la journaliste Catherine Lalanne  en cinq  longs  chapitres  captivants  avec  force détails, anecdotes, sans tabous,  ni concessions,  ni réserve, ni consigne. Et surtout, sans complexes.  Yasmina Khadra  se « livre » avec tant de franchise, sincérité et  aisance.  Sur ses origines nomades-un enfant du Sahara-,  l’antinomie opposant sa vocation de  romancier au métier de militaire, son rapport à l’écriture, ses goûts littéraires et  musicaux, son sens de la famille, sa  fidélité aux siens, son affection du féminin, sa vision d’un Islam de fraternité  et  de  tolérance et puis ses auteurs  universels préférés ayant  banni les frontières  et  l’ayant téléporté  et  transporté « oniriquement » et  sa revendication de  l’appartenance double,  aux deux rives de la Méditerranée…Et en prime, un entretien exclusif, inédit,  avec El Bahdja, Alger, la hirakiste, cette mer nourricière.

K. Smail

Le Baiser et la morsure

Yasmina Khadra avec Catherine Lalanne

Casbah Editions

Mars 2021

205 pages

Prix : 850 DA


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!