Concert de piano au Théâtre national algérien (TNA) : Ivan Klansky, le «terrible» | El Watan
toggle menu
jeudi, 13 août, 2020
  • thumbnail of elwatan13082020




Concert de piano au Théâtre national algérien (TNA) : Ivan Klansky, le «terrible»

14 janvier 2020 à 9 h 00 min

C’est  l’une des sommités, à l’échelle mondiale, en matière de musique classique qui s’est produite dimanche soir au Théâtre national algérien (TNA), le grand pianiste tchèque Ivan Klansky.

Cet événement qui étrenne la nouvelle année amazighe, Yennayer 2970, a été organisé par le Théâtre national algérien (TNA) et l’ambassade de la République tchèque. Quand le pianiste Ivan Klansky entre sur scène, salue, sourit, ne pipe mot, s’installe à son piano, observe un  bref moment de concentration, puis caresse une touche blanche du piano.

Le concert débute par du Bach, La Fantaisie chromatique et fugue en ré mineur. Ivan Klansky, quand il joue, semble fixer des choses invisibles, tout en interprétant la Sonate en Do dièse mineur op.27 n°2/ Clair de lune (Adagio sostenuto, Menuetto, Presto agitato). Ce pianiste de 71 ans jure avec son âge.

Il est aussi vert. Ses doigts font des merveilles. Les notes s’affolent, s’élèvent crescendo, tourbillonnent, se répandent dans le TNA qui devient pour un moment un opéra. Ivan Klansky est «terrible». Il semble s’amuser.

Ce grain de folie des génies du piano. Avec une autre grande musique, celle de Smetana, il jouera par intermittence avec une seule main  Les Trois polkas de salon op.7/en fa dièse majeur, fa mineur, mi majeur/, l’Etude de concert op.17 Au bord de la mer. Des instants dramatiques, joviaux et parfois mélancoliques. Sa ponctuation pianistique, un ample geste technique effleurant les touches  avec élégance et un sourire qui exprime cette plénitude sortie de je ne sais où. Ivan Klansky, un génie en son genre.

Coopération entre l’INSM et la faculté de Prague

Avec Chopin Nocturne en ut mineur op.48 n°1, Ballade en fa mineur op.52, il mettra toute son âme. Chopin, c’est son maître spirituel. Il est son compositeur préféré par rapport aux autres qu’il respecte. I Like Chopin (j’aime Chopin) comme disait un tube  de Gazebo dans les années 1980. D’ailleurs, Ivan Klansky est  le président de la société Chopin en République tchèque.

Depuis 1996, il dirige le département de piano de l’académie de musique et depuis 2018, il est élu doyen de la Faculté de musique et de danse de l’académie des Arts du spectacle de Prague. Longuement applaudi, Ivan Klansky offrira Rêverie (Scènes d’enfants) de Robert Schumann. Mme Lenka  Pokorna, ambassadeur de la République tchèque en Algérie, introduisant Ivan Klansky dira : «Assegaz amegaz, bonne année.

Nous avons fait venir l’un de nos meilleurs pianistes de  la République tchèque. C’est dans le cadre  de la coopération entre l’Institut national supérieur de musique d’Alger et  la Faculté de musique et de danse de l’académie des Arts du spectacle de Prague. Un échange pédagogique, musical et culturel entre étudiants  et instrumentistes.»                



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!