Festival international du film amazigh d’Agadir : La 13e édition du Finifa aura lieu en septembre prochain | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Festival international du film amazigh d’Agadir : La 13e édition du Finifa aura lieu en septembre prochain

22 mars 2020 à 9 h 33 min

La treizième édition du Festival Issni N’Ourgh International du film amazighe qu’abrite, chaque année, la ville d’Agadir, au Maroc, aura lieu le mois de septembre prochain, selon Rachid Bouksim, directeur artistique de cette manifestation cinématographique.

L’appel à participation est lancé par les organisateurs du FINIFA qui exhortent tous ceux qui veulent prendre part à l’édition 2020 de déposer leurs candidatures, via le formulaire à télécharger sur (https://www.facebook.com/Festival-International-Issni-N-Ourgh-du-film-amazigh- 102231685984/?fref=ts), et à envoyer ensuite à l’adresse électronique suivante : [email protected].

«La manifestation en question sera organisée, à l’instar des éditions antérieures, en partenariat avec le Conseil communal d’Agadir et l’Institut royal de la culture amazighe ainsi qu’avec le soutien du Conseil régional de Souss Massa et du Centre cinématographique marocain», lit-on sur le même appel à participation signé Rachid Moutchou, président de l’association du FINIFA, qui ajoute, en outre, que, toujours sous le signe «Agadir, capitale de la culture amazighe», la prochaine édition se déroulera en deux compétitions internationales : Celle des films amazighs et celle des films du monde, dont les participants entreront en lice avec des productions cinématographiques en séries long et court métrages (documentaire et fiction).

Il souligne également que la participation est ouverte à tous les réalisateurs de nationalité marocaine ou étrangère sous réserve d’accepter le règlement du festival. «Les films proposés doivent impérativement être présentés en langue originale avec un sous-titrage en français ou anglais. Seuls les films fictions et documentaires, longs ou courts métrages, sont acceptés à la compétition officielle.

L’inscription des films entraîne obligatoirement la mise à disposition des droits de projection au festival Issni N Ourgh International du Film amazigh. Elle sera définitivement approuvée à la réception du formulaire signé et une copie Blu Ray du film sera déposée au siège du festival.

La confirmation de la réception des films inscrits sera adressée par email. «Toutes les charges d’expédition de films et du formulaire d’inscription seront à la charge de l’expéditeur.

La date limite d’inscription et de l’envoi des copies est fixée au 02 mai 2020», ajoute-t-il pour expliquer les conditions de participation à cet événement. «Le FINIFA, qui est désormais au cœur du maillon de l’industrie culturelle incarnée dans la région de Souss Massa, persiste plus que jamais à offrir au paysage culturel et artistique une alternative au service du développement avec une décennie d’actions artistiques et culturelles initiées par la caravane Issni N’ Ourgh.

Celle-ci s’est fixée comme objectif la promotion du 7e art, notamment le film amazigh, et ce, par le biais de la diffusion d’une panoplie de films en provenance du monde entier. Il s’est distingué aussi par l’organisation d’une dizaine d’ateliers de formation, une série de conférences et plusieurs publications», précise également le premier responsable de cette manifestation du 7e art qui souligne, par ailleurs, que cinq productions cinématographiques ont été réalisées dans le cadre du fonds d’aide du FINIFA à la promotion du cinéma.

Cela sans parler également des prix de solidarité qu’attribuent les organisateurs, notamment à des artistes. D’autre part, rappelons que lors de l’édition 2019, neuf longs métrages et dix-sept courts métrages étaient en compétition officielle afin de décrocher le grand prix Issni N’Ourgh.

La première place du Finifa 2019 avait été remportée par la réalisatrice algérienne, établie au Canada, Nadia Zouaoui, pour sa production cinématographique intitulée L’Islam de mon enfance.

Durant la même édition, la mémoire du réalisateur et producteur, Youcef Goucem, décédé le 7 janvier dernier, après s’être immolé devant les locaux de la chaîne de télévision Dzaïr TV, avait été honorée et des hommages ont été rendus à plusieurs autres hommes et femmes de culture amazighe comme l’écrivain Mohamed Mounib, l’actrice Fatima Bikrar, ainsi que de l’acteur, dramaturge et metteur en scène Farès Sourou



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!