Fatima Mohammed. Auteure : «L’intensité de discours de haine contre les femmes en Algérie est élevé» | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Fatima Mohammed. Auteure : «L’intensité de discours de haine contre les femmes en Algérie est élevé»

11 juillet 2020 à 9 h 35 min

-Vous venez de publier votre deuxième livre  Higher Heels, Bigger Dreams . Pouvez-vous nous en parler davantage ?

Higher Heels, Bigger Dreams est ma deuxième publication en tant qu’auteur et ma première version complète, comme la précédente, Fearless Visionaries a été co-écrite avec d’autres écrivaines des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni. C’est la première partie de deux versions Kindle publiée le 4 juin exclusivement sur le géant américain Amazon . C’est aussi le livre le plus difficile que je puisse avoir à écrire, car il plonge profondément dans mon propre chemin personnel et celui d’autres femmes que j’ai rencontrées en cours de route. Pourquoi commencer par le facile quand je peux faire disparaître toute douleur sur le papier? J’ai pensé, et mon stylo a continué, ayant le plein pouvoir de me faire descendre dans le passé.

Cela m’a amené également a raconter des histoires des femmes que j’ai rencontrées et connues, y compris ma propre mère et ma tante et d’autres que j’ai connues en Algérie et à l’étranger tout au long de mes voyages et travail, des histoires sur des sujets tels que le harcèlement, l’inceste : des tabous que notre société essaie de nier.

L’image corporelle a été également abordée; Nos femmes n’ont pas la liberté de regarder leur corps ou de les traiter en certaines manières, a cause des médias, la société, les hommes, et même autres femmes qui leur disent quelle taille ils devaient être, combien de kilos ils devraient mettre, ce qui les rendra belles …assez de cela ! Vers ce livre, je  veux envoyer le message aux femmes qu’elles doivent s’aimer, embellir leur corps comme elles sont, parce que : «  la beauté se présente sous toutes les formes, tailles et nuances et la seule norme est celle que vous la décider être  » Higher Heels, Bigger Dreams.

-Qu’en est-il en Algérie des sujets abordés dans votre livre, notamment les  abus sexuels,  inceste, violence conjugale, discrimination ? 

Je peux écrire pour une éternité sur ce sujet, et autant que cela me fait mal de voir, d’entendre et d’écrire à ce sujet, ce n’est que la vérité. L’Algérie est l’un des pays où le taux de discours de haine contre les femmes est le plus élevé; (référence attachée). Pour me renseigner plus, j’ai menée des questionnaires pour femmes et hommes, car où trouvez-vous des statistiques? Les réponses révélé que plus de 48.8% des femmes étaient harcelées, à la maison par des hommes qui étaient censés être les protecteurs de leur honneur, et non les premiers perpétrateurs. Dans les rues, c’est une toute autre nouvelle lutte car les gars ne sont pas censurés dans ce qu’ils disent et les dames ne savent pas quoi faire. Pour ceux qui disent que la façon dont la femme s’habille est la seule raison pour être tracasse, je partage des instants de harcèlement à la Mecque.

Ce livre est un voyage dans une société qui désavantage mon propre sexe à tant de niveaux et d’aspects, en commençant par notre propre éducation, où les femmes n’ont pas la chance d’être pleinement éduquées, au lieu, elles sont considérées comme des demi-cerveaux et des créatures à traiter avec l’extrême délicatesse, qui nie de grandes richesses et opportunités pour nous, le femmes. J’en parle et j’encourage à en parler et surtout à reconnaître leur existence qui est la première étape vers le changement. La violence conjugale est l’un des problèmes de ce pays et cette société dont nous prenons pour acquis.

On laisse les victimes se noyer dans des profondes douleurs, agonies et de désespoirs. Si elles se réconfortent finalement, après des longues années d’atrocités, et demandent le divorce, on les prive cette chance, on les prive la chance de survie qu’ils méritent. Quand ces femmes se présentent et disent ‘’c’est assez ! ‘’ Au lieu de les soutenir, la société les condamne, la famille les condamne et même les gens qui font la loi. “ Il est effrayant de penser et de savoir que des milliers de femmes dans mon pays subissent toutes sortes de violences émotionnelles et physiques dans leur propre foyer, sans jamais obtenir d’aide. ”

-Quelles sont les mesures mises en place  pour prévenir ces violences ?

Cette partie partage des histoires et offre des messages d’espoir, d’acceptation et d’optimisme. Des mesures des guides et activités pratiques sur la façon de combattre, de prévenir et de survivre à tout ce qui se présente à nous en tant que femmes seront détaillées dans la partie 2 et dans la version de poche. Parler, sensibiliser, ouvrir la discussion est toujours un excellent premier pas vers de nouvelles solutions. “ Ce (le livre) n’est pas non plus celui de l’héroïsme féminin, car les combats se poursuivent et la lutte n’est pas encore terminée, pour certains d’entre nous. C’est plutôt un message et une invitation à l’optimisme, la réconciliation et la foi. La foi en soi, en sa force et en le bien qui reste à venir. ”

-Avez-vous un autre projet d’écriture sur lequel vous travaillez ?  

Oui, partie 2, A Few Inches Higher Towards My Dreams (quelques centimètres plus haut vers mes rêves), ou je parlerai des contes de fées à l’algérienne, les normes du  mariage, et les femmes étant parfois les pires ennemies les unes des autres, l’édition de poche et la version audio seront publiées, très probablement sur Amazon, avec un espoir d’être publié en Algérie. Les projets futurs incluent des publications de motivation, d’inspiration, de parcours d’enseignement et de nombreuses fictions.

Entretien réalisé par Ahcène Tahraoui



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!