Exposition collective à l’Institut Français d’Alger : Trois générations, trois coups de pinceau uniques | El Watan
toggle menu
mardi, 11 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan09052021




Exposition collective à l’Institut Français d’Alger : Trois générations, trois coups de pinceau uniques

21 mars 2021 à 10 h 00 min

Renouveau» est la dernière exposition d’art contemporain pictural organisée par Amel Mihoud, la fondatrice de la galerie d’art Le Paon située pour l’occasion dans les locaux de l’Institut français d’Alger.

Les murs de sa salle d’exposition sont décorés d’une quinzaine d’œuvres dont Reski Zerarti, Abdel Halim Selami et Fatma Zohra Fazi Bouaouni y participent avec cinq œuvres chacun. «Renouveau réuni trois artistes peintres de différentes générations, mais unis par leurs engagements envers la société, à savoir les actions lancées par ces derniers et caractérisées par la solidarité au sein de la société, et cela sous l’emblème des couleurs», indique Amel Mihoub, la commissaire d’exposition.

En ajoutant que «l’objectif de cette manifestation culturelle est de mettre l’accent, encore une fois, sur le rôle primordial des artistes et de l’art dans la promotion de leurs cultures ainsi que le développement de la société à laquelle ils appartiennent». Riche en couleur et en formes, l’exposition fait émerger trois tendances artistiques différentes. Le doyen de l’art contemporain, Reski Zerarti, propose des œuvres aux inspirations africaines alliant le style de l’abstraction et de la figuration. Fondateur du groupe Aouchem, son art est inspiré de l’exaltation du terroir. Ainsi, ses tableaux aux couleurs chaleureuses dégagent une profondeur spirituelle unique, des images qui d’ailleurs nous font penser à nos aïeux.

Par ailleurs, Zerarti a participé à une exposition intitulée «Peintres algériens» organisée à Alger pour célébrer les festivités du déclenchement de la Révolution, le 1er novembre 1954. Sa première exposition personnelle s’est déroulée à la Galerie 54 en 1964 dont la préface a été faite par son ami et poète Jean Sénac. En 1972, il reçoit le 1er prix du 10e anniversaire de l’indépendance. Ses œuvres sont aujourd’hui dans les collections des musées, galeries d’art ainsi que chez des particuliers à travers le monde.

Silhouette

Au fil de notre déplacement dans la galerie d’art, nous passons à un nouveau style artistique, mais surtout à une nouvelle génération. Pour sa part, Selami Abdel Halim se distingue par des compositions riches en reliefs avec des détails appartenant au style semi-figuratif. Authentiques et originales à la fois, ses œuvres représentent le patrimoine saharien de manière très architecturale. Cet artiste originaire de Touggourt a choisi de marier les couleurs froides et les couleurs chaudes avec audace.

Une harmonie de couleurs maîtrisées avec exception faisant également ressortir des silhouettes de femmes ornées de leurs plus belles tenues traditionnelles. Diplômé de l’école supérieure des Beaux-arts d’Alger ainsi que d’un magister en option arts et science de l’art, Selami Abdel Halim exerce également en qualité de maître-assistant en arts-plastiques à l’institut de formation supérieure des cadres de la jeunesse à Ouargla. Sa première exposition fut en 1993, au cercle Frantz-Fanon.

Il compte aujourd’hui prés d’une quarantaine d’expositions que ce soit sur le territoire national ou à l’international. Sa dernière exposition avait été organisée dans la wilaya de Djelfa (El Guenttass). L’artiste a également reçu de nombreux prix tels que le 1er prix du Grand prix international des arts contemporains du Salon du Luberon à Pertuis (France), en 1995, ainsi que 1er prix national du 8e Festival des arts plastiques à Souk Ahras, en 1999.

Musiciennes

Quant à la benjamine de l’exposition, Fatma Zohra Fazi Bouaouni, nous pouvons observer que sa démarche artistique consiste à mettre en valeur le patrimoine culturel à travers un mouvement architectural captivant. A l’aide de couleurs plutôt vives, elle met également en scène une sensibilité féminine certaine. Ses peintures débordent d’émotions, nous croiserons quelquefois le portrait de femmes musiciennes ou des tableaux représentant un effet d’édifices en construction, destruction ou encore en reconstruction. Fatma Zohra Fazi Bouaouni est aussi la fondatrice de l’initiative «Couleur pour chaque enfant» dédiée aux enfants atteints du cancer dont l’objectif est de leur redonner le sourire.

A son actif, une dizaine d’expositions dont les dernières ont eu lieu à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaih intitulé «Inspirations» et au palais de la culture Moufdi Zakaria intitulé «Souffle d’art». Ses œuvres se trouvent dans plusieurs collections, notamment au Musée national du Bardo ainsi que chez des collectionneurs privés en Algérie et à l’étranger.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!