Des artistes sensibilisent au respect de l’environnement | El Watan
toggle menu
mercredi, 12 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan10052021




Gala écologique à la maison de la Culture de Tizi Ouzou

Des artistes sensibilisent au respect de l’environnement

30 octobre 2018 à 0 h 00 min

Un concert écologique a été programmé samedi dernier, à la maison de la culture Mouloud Mammeri, dans le cadre de l’opération de nettoyage de la ville de Tizi Ouzou, initiée par l’association Arc-en-ciel en collaboration avec l’APC, la direction de l’environnement, les services de la wilaya et la JS Kabylie.

Cette rencontre artistique originale, alliant musique et environnement, a vu la participation d’une dizaine de chanteurs, parmi lesquels Zayen, Rabah Ouferhat, Siham Stiti, Malek Kezoui, Djamila Benslimane (Miss Michelet 2018), Lydia Hadjou, Lifa Hennad, Koceila et son père. L’animation a été confiée à Sid Amar, dit Colombo, humoriste connu pour ses monologues et ses rôles dans des programmes de divertissement et des feuilletons en kabyle diffusés sur TV 4.

L’entame du spectacle a été assurée par Rabah Ouferhat, un auteur-compositeur ayant produit une discographie riche d’une vingtaine d’albums. Il est également président du Syndicat des artistes de la wilaya de Tizi Ouzou. Lui succédant sur scène, Malek Kezoui a rendu hommage à Djamel Allam, en interprétant l’une de ses chansons, Mara d-yughal (Quand il reviendra). «Djamel Allam nous a quittés physiquement, mais il demeure parmi les grandes voix de la chanson algérienne d’expression kabyle.

Son œuvre est immortelle», déclare au micro Malek Kezoui, sous les ovations du public, peu nombreux, présent dans la salle de spectacles de la maison de la culture, en cette fin de week-end pluvieux. Djamila Benslimane et Lydia Hadjou, deux étudiantes au talent prometteur, ont chanté en français et en anglais, dans un style musical doux et captivant qui sied à merveille à leurs jeunes et belles voix.

Zayen, qui vient de lancer un clip écologique avec la participation de 33 artistes, intitulé Dda Musa, s’est produit avec Malek Kezoui, Siham Stiti, Lifa Hannad, l’enfant Koceila et son père. Zayen et ses collaborateurs dans cette formidable œuvre musicale «verte», première du genre en Algérie, sensibilisant sur la dégradation de l’environnement en Kabylie, ont réitéré, à cette occasion, leur appel à une mobilisation citoyenne permanente pour redonner son lustre d’antan à Tizi Ouzou, qu’on surnommait la «petite Suisse» durant les années 1970-1980.

«L’action de volontariat d’aujourd’hui (samedi) à laquelle a appelé l’association écologique et scientifique de la wilaya de Tizi Ouzou, Arc-en-ciel, en collaboration avec l’APC et les autorités locales, est à saluer. L’environnement, c’est la santé.

Nous devons nettoyer et préserver le milieu dans lequel nous vivons. Sa protection est l’affaire de tous», déclare Rabah Ouferhat. Zayen a abondé dans ce sens tout en remerciant tous les artistes, musiciens et techniciens de la maison de la culture Mouloud Mammeri, qui ont pris part à ce gala écologique. Il est à rappeler qu’une vingtaine d’artistes, dont Karim Abranis, Ali Ideflawen, Malek Kezoui, Hamidou, Hakim Salhi, Cherif Hamani, Assam Mouloud, Kaci Abderahmane, Massa Bouchafa, Madjid Soula et d’autres, ont participé le 19 avril 2018 au nettoyage des abords du barrage de Taksebt. Cette twiza a été initiée par l’ambassadeur de la cause environnementale, Zayen.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!