toggle menu
mercredi, 19 décembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Archéologie

Découverte inédite d’une sépulture dans la «Pompéi» maya au Salvador

04 décembre 2018 à 10 h 00 min

Une sépulture, la première du genre, a été découverte dans la Pompéi maya, à Joya de Ceren (Salvador), une ville ensevelie par une éruption volcanique il y a plus de 1400 ans, a annoncé jeudi le ministre salvadorien de la Culture.

Des ossements humains, en mauvais état, ont été découverts début novembre, enterrés avec un couteau d’obsidienne, dans ce site archéologique classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco et situé à environ 35 km au nord de la capitale San Salvador.

La personne enterrée «habitait sans doute la ville et a été tuée par l’éruption» du volcan Loma Caldera, selon l’archéologue Michelle Toledo. «Nous pensons que cette sépulture date de l’époque classique tardive (600-900 ans ap. J-C) car il y a dans la fosse de la TBJ», de la terre blanche jeune, issue de l’éruption de 535 ap.

J-C, a indiqué l’archéologue. Cette éruption cataclysmique du volcan Loma Caldera a détruit les localités maya alentour et est à l’origine de la formation du lac d’Ilopango, d’une superficie d’un peu plus de 50 km2.

C’est la première fois, en plus de 40 ans de fouilles, qu’une sépulture est découverte sur le site. «Les excavations vont être étendues» jusqu’en décembre autour du lieu de la découverte, a indiqué Mme Toledo.

L’ensevelissement de Joya de Ceren par les cendres de l’éruption a permis de conserver les structures de la ville et de connaître le mode de vie dans la localité maya, notamment les rites, l’agriculture, le commerce, l’administration et les habitudes alimentaires. Des caractéristiques qui la font comparer à Pompéi, ensevelie par une nuée ardente du Vésuve en 79 av. J-C

Colloque international sur le développement

Un colloque international sur le patrimoine culturel et le développement durable sera organisé, mercredi et jeudi prochains, à Tlemcen, a-t-on appris des organisateurs.

Mis sur pied par l’université Aboubekr Belkaïd de Tlemcen, sous le thème «Industrie du tourisme en Méditerranée», cette rencontre permettra d’aborder certains sujets liés aux moyens de concilier le développement durable, le tourisme et le legs culturel, d’associer des médias dans la promotion des zones archéologiques pour attirer les touristes et de faire connaître des produits d’artisanat et leur commercialisation.

Ce colloque, organisé en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat, le musée public national de la calligraphie islamique, l’association El Mouahidine, la ligue juvénile des activités culturelles de Tlemcen, vise à débattre des moyens pour améliorer l’image touristique dans le bassin méditerranéen, impliquer les médias dans la promotion de ce secteur et des sites archéologiques.

Il s’agira également de sensibiliser les touristes sur la nécessité de préserver les sites visités, a souligné la conservatrice du patrimoine au musée public précité, Mme Nacer Nadjet.

Parmi les thématiques retenues, figurent la situation du tourisme en Algérie et ses perspectives, le rôle de la presse dans le développement touristique, des monuments et des musées, la société civile dans le développement touristique, la politique nationale en matière de protection du patrimoine archéologique entre autres. Des spécialistes venus de différentes wilayas et de plusieurs pays arabes prendront part à ce colloque, précise-t-on. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!