toggle menu
dimanche, 23 septembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Décès du chanteur algérien Rachid Taha

Khaled : «Rachid est devenu un chanteur mondial»

13 septembre 2018 à 0 h 12 min

D’une voix tremblante, Khaled n’a pas pu contenir sa tristesse après la mort de «son ami» Rachid Taha, hier mercredi. «Je suis bouleversé. Je l’ai vu récemment.

Il pleurait beaucoup. Il voulait qu’on remonte un deuxième spectacle ‘‘1, 2, 3 Soleil’’ à Bercy comme celui de 1998.» Khaled, qui a bien connu Rachid Taha, n’a pas tari d’éloges sur cet artiste «engagé» et qui a beaucoup souffert notamment lorsqu’il vivait à Lyon. «C’était une ville difficile avant. Il faisait de la radio. C’était un homme engagé.

Il s’est fait connaître avec le groupe Carte postale. Mais malheureusement après un succès fulgurant, il est tombé dans les oubliettes.» La suite est connue. Rachid Taha a quitté Lyon pour Paris. C’est dans la capitale française qu’il retrouve ses amis, des artistes algériens dont Khaled, avec lesquels il passera le clair de son temps et tentera de relancer sa carrière.

«Il voulait qu’on refasse 1,2,3 soleil»

Après une bonne période dans la capitale française, il a eu la bonne idée de reprendre la chanson Ya Rayah d’un grand chanteur algérien qu’est Dahmane El Harrachi. Celle-ci lui a ouvert les portes d’une carrière internationale. «Rachid est devenu un chanteur mondial grâce à la chanson de Dahmane El Harrachi, qui était lui aussi un grand artiste et qui a passé sa vie en exil», a expliqué Khaled et d’ajouter : «Sa fierté, c’était de voir ses enfants grandir et l’aimer.

D’ailleurs il voulait qu’on refasse ‘‘1, 2, 3 soleil’’  rien que pour qu’ils puissent le voir sur scène.» Et de conclure : «Rachid n’était pas un marginal. C’était un père de famille formidable. Et étant moi-même père de famille, j’éprouve beaucoup de respect pour cet homme.»

Connu pour son franc parler et pour sa défense des immigrés ainsi que leurs enfants, Rachid Taha a fondé en 1986 le groupe Carte de séjour avec d’autres artistes français, interprétant la chanson de Charles Trenet Douce France.

Porte-drapeau de la communauté maghrébine en France, il a été également de tous les combats démocratiques, notamment la défense de la liberté des femmes. Dans ses chansons, il a toujours dénoncé les discriminations dont font l’objet les enfants d’immigrés ou ceux issus de la communauté africaine. Il a participé à la Marche des beurs en 1983.

Reçu avec un groupe par le président Mitterrand, ce dernier leur a promis de tout faire pour améliorer les conditions des immigrés. «Mais force est de constater que rien n’a été fait des années après», a déclaré Rachid Taha dans une émission sur France24 en 2013. Il a ajouté : «La preuve, ils (enfants d’origine maghrébine) ne peuvent même pas louer un appartement, trouver un travail ou simplement entrer dans une discothèque.»

L’enfant de Sig (près d’Oran) a partagé la scène avec des grands artistes comme David Bowie ou le Français Alain Baschung, sans oublier Khaled. Il était amoureux de la diva égyptienne Oum Keltoum et du chanteur américain du rock Elvis Presley. Sa mort laissera un grand vide dans le milieu musical maghrébin, même si sa voix et son allure demeureront à jamais gravées dans l’esprit de ceux qui l’aiment. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!