Décès de l'historien Marc Ferro : Inspirateur et coordinateur du "livre noir du colonialisme" | El Watan
toggle menu
mercredi, 29 juin, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Décès de l’historien Marc Ferro : Inspirateur et coordinateur du « livre noir du colonialisme »

27 avril 2021 à 13 h 12 min

L’inspirateur et coordinateur du colossal ‘‘Livre noir du colonialisme’’ (Robert Laffont 2003), l’’historien Marc Ferro est mort à l’âge de 96 ans des suites d’une complication de la Covid-19.

Ce livre majeur, écrivait Hélène Blais dans un article publié en 2005 par la Revue d’histoire moderne et contemporaine, a eu «pour objet principal de dresser un bilan des aspects les plus dramatiques de la colonisation. Le terme de ‘‘colonialisme’’, préféré à celui de ‘‘colonisation’’, place d’emblée le point de vue et le départ de l’analyse du côté de ce qu’ont vécu et de ce que ressentent les colonisés. Il permet surtout d’englober toute une série de phénomènes allant des conquêtes, de l’extermination, de l’esclavage, de la déportation à l’exploitation économique et aux nouvelles formes de colonialisme».

L’ouvrage était «un réquisitoire impitoyable contre le colonialisme occidental et les crimes commis par ses protagonistes dans les quatre coins du monde au nom de la supériorité raciale et civilisationnelle», notait en 2003 Claude Wauthier sur RFI. 

Marc Ferro avait été  professeur à Oran, entre 1948 et 1956. « C’est en Algérie que, si je puis dire, de professeur d’histoire, je suis devenu historien par petites étapes », racontait-il en 2020 sur les ondes des France culture. «Petit à petit, la vie oranaise s’est révélée à moi et toujours à cause de la menace de guerre, j’ai adhéré au Mouvement de la paix, qui n’est pas très loin du Parti communiste. Mais à l’époque, la majorité des gens qui étaient dans ce mouvement n’étaient pas communistes. C’est là que j’ai eu ma première expérience politique, c’est là que j’ai fait mes classes politiques. Ce n’est pas en étant autrefois au maquis du Vercors, où j’étais un soldat de deuxième classe ». En annonçant sa mort, sa famille a déclaré qu’«il aura été jusqu’au bout habité par sa passion pour l’Histoire et l’évolution du monde». 

Outre la colonisation et l’histoire du cinéma, cet universitaire avait fait de la Russie et de l’URSS son sujet de prédilection. Il s’intéressait par ailleurs aux guerres du XXe siècle.

La télévision l’aura fait connaître avec ‘‘Histoire parallèle’’, émission intelligente de vulgarisation historique sur Arte de 1989 et 2001.  Marc Ferro était né en 1924 à Paris. Cet ancien résistant a notamment dirigé un groupe de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et enseigné à Polytechnique. Il a aussi codirigé la revue des Annales.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!