Décès de Johnny Clegg : c’était le « zu…loup blanc » | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826




  • Pub Alliance Assurance

Décès de Johnny Clegg : c’était le « zu…loup blanc »

17 juillet 2019 à 12 h 54 min

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a salué mercredi la mémoire du musicien antiapartheid Johnny Clegg, décédé la veille à 66 ans d’un cancer, « un compatriote exceptionnel et une icône de la cohésion sociale et de l’antiracisme ».   

« Johnny Clegg vivra toujours dans nos coeurs et dans nos foyers lorsque   nous écouterons sa musique, mélange émouvant de célébration des cultures et de   résistance politique », a déclaré M. Ramaphosa dans un communiqué.  « L’Afrique du Sud est un endroit meilleur grâce au courage, à la résilience   et à l’irrépressible créativité » du chanteur, a poursuivi le chef de l’Etat   sud-africain.

Johnny Clegg est décédé mardi à son domicile de Johannesburg des suites   d’un cancer du pancréas.     Surnommé le « Zoulou blanc », il avait puisé dans la culture zoulou son   inspiration pour concevoir une musique mêlant rythmes africains et pop   occidentale. Son album « Scatterlings of Africa » en 1982 l’avait propulsé en   tête des hit-parades en Grande-Bretagne et en France. Un de ses plus grands tubes planétaires, « Asimbonanga » (« Nous ne l’avons   pas vu », en langue zoulou), est dédié à Nelson Mandela, le héros de la lutte  anti-apartheid.

La Fondation Mandela a rendu hommage mercredi « à l’icone de la musique et   au combattant de la liberté Johnny Clegg ». « Nous sommes bénis d’avoir pu le   connaître, nous continuerons à chanter Asimbonanga et nous continuerons à  œuvrer pour le pays de ses rêves », a-t-elle écrit sur son compte Twitter. Le chanteur avait récemment fait une tournée mondiale d’adieu.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!