De la diplomatie algérienne à l’itinéraire du coronavirus | El Watan
toggle menu
lundi, 19 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Édition Rafar. Parution de trois ouvrages du diplomate Abdelhamid Senouci Bereksi

De la diplomatie algérienne à l’itinéraire du coronavirus

20 septembre 2020 à 10 h 39 min

L’ancien ambassadeur Abdelhamid Senouci Bereksi a publié, cette année, trois ouvrages aux contenus très différents.

Le premier d’un regard anticonformiste met en exergue l’histoire de la diplomatie algérienne l Dans le second ouvrage, il remet en question, à l’aide de jeux de mots, la situation sociopolitique de l’Algérie l Quant au dernier, il s’attaque aux différents itinéraires du coronavirus à travers un voyage imaginaire.

Paru en anglais sous le titre An introduction to Algerian diplomacy from the agguellids to the hirakists, le livre est une introduction à la diplomatie algérienne à travers le temps.

Composé de cinq chapitres, l’auteur revient sur l’histoire de la diplomatie algérienne depuis les premiers rois berbères, en passant par les Romains, les Arabes jusqu’aux Ottomans. Une bonne raison de le lire, car en connaissant notre passé, il est plus facile de comprendre le présent et d’en imaginer le futur. Notons par exemple que dans le dernier chapitre, l’auteur aborde la diplomatie algérienne dans un contexte post-colonial. Il explique qu’étant nourrie de son passé et de l’expérience, la diplomatie a acquis de fortes bases ainsi que la capacité de participer et de s’adapter à l’architecture du monde actuel.

D’ailleurs, le hirak à caractère pacifique avait une certaine influence sur la sphère diplomatique dont clairement un impact positif sur l’image de l’Algérie, que ce soit à l’échelle nationale comme à l’international. Dans son second ouvrage, Abdelhamid Senouci Bereksi laisse ses émotions le guider. Il publie un recueil de mots et de maux en balayant des termes algériens très connus. Ayant pour titre Recueil de mots, de maux et d’émotions d’un Algérien, l’auteur donne une définition décalée, mais avant tout très réaliste. Des jeux de mots, des calembours et autres boutades sont tous classés par ordre alphabétique. C’est dans cette forme que l’auteur a choisi d’exprimer des vérités, de dénoncer des situations, mais aussi des comportements autour du simple quotidien d’un Algérien lambda, le tout avec une note d’humour et d’ironie.

Un monde meilleur

Pour ce qui est du dernier livre, c’est un essai d’une uchronie du XXIe siècle, intitulé Itinéraire du coronavirus M 3. Inspiré de l’actualité, l’auteur fait une rétrospective de la pandémie dans un pays qui baignait encore dans un hirak extraordinairement pacifique. Du jour au lendemain, le peuple algérien a dû se séparer du jour le plus important de la semaine, le vendredi, de revendication. En effet, le coronavirus est arrivé tel un raz-de-marée, frappant une ville de plein fouet, sauf qu’il s’agit de toute la surface de la Terre.

Dans son ouvrage, l’auteur a retracé l’itinéraire du virus en créant dans son parcours un agent, le M 3, qui sera le personnage principal de sa fiction. Entre confinement, couvre-feu, masques et distanciation sociale, Abdelhamid Senouci Bereksi nous plonge dans un exercice d’introspection et de réflexion. Il est vrai que plus rien ne sera comme avant, mais ce n’est pas la fin du monde. Cependant, c’est certainement le début d’un monde meilleur. Comme dirait l’auteur, «Osons imaginer le monde de demain…»

Amina Semmar

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!