Concert de Julien Clerc, jeudi 12 septembre 2019, à l’Opéra d’Alger : Si on chantait… c’est clair | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Concert de Julien Clerc, jeudi 12 septembre 2019, à l’Opéra d’Alger : Si on chantait… c’est clair

11 septembre 2019 à 9 h 30 min

Depuis 1968, Julien Clerc enchaîne les tubes tels que «Ce n’est rien, Si on chantait, Femmes.. je vous aime, La fille aux bas nylon, Mélissa, Les séparés, ou encore Laissons entrer le soleil. Des titres invitant ses admirateurs à chanter avec lui, en chœur, à l’Opéra d’Alger, jeudi 12 septembre, à partir de 19h30.

Entouré de ses musiciens, Julien Clerc reviendra dans son spectacle sur tous les moments  forts de sa riche carrière. De grands moments d’émotion et d’exception en perspective. Julien Clerc est né Paul Leclerq, le 4 octobre 1947, à Paris, fils de Louis Leclerq, haut fonctionnaire à l’Unesco, et d’Evelyne Merlot, d’origine guadeloupéenne.

Ses parents divorceront lorsqu’il est encore jeune. Le petit Paul grandit avec ses cinq frères et sœurs, partagé entre le domicile de son père et celui de sa mère, la musique classique de son père et la chanson française de sa mère.

A six ans, le futur Julien Clerc découvre le piano. Au début des années 60, il compose et joue déjà ses premiers morceaux en compagnie de Maurice Vallet, son ami de lycée. En 1966, c’est sa rencontre avec Etienne Roda-Gil, son futur parolier, qui sera décisive. Le trio Vallet/Leclerq/Roda-Gil écrit de nombreuses chansons. Deux ans plus tard, c’est une audition chez Pathé qui lui permettra de signer son premier contrat et de décrocher son premier tube auprès d’une jeunesse en pleine révolution : La cavalerie. Julien Clerc confirmera avec son successeur, Ivanovitch. Dès lors, Adamo et Gilbert Bécaud invitent le jeune chanteur en première partie de leurs spectacles.

A 22 ans, Julien Clerc monte pour la première fois sur la scène mythique de l’Olympia. Son premier album obtient aussi en 1969 le prix de l’académie Charles Cros. Puis, la même année, Julien Clerc est engagé sur la comédie musicale Hair, qui va triompher au théâtre de la Porte St-Martin de Paris.

«Ce n’est rien», c’est tout

Il vit alors une histoire d’amour avec France Gall, Laissez entrer le soleil, issu du spectacle, est un énorme tube. Sa carrière solo reprend ensuite de plus belle ! Suivront notamment La Californie, Niagara, Ce n’est rien, Le cœur volcan, Si on chantait, Partir, Ma préférence, Travailler c’est trop dur… Le résultat de ses ventes est fulgurant, en France comme à l’étranger (Japon, Canada). Julien Clerc chantera également sur de nombreux projets annexes, du conte musical Emilie Jolie, de Philippe Châtel, ou 36 Front populaire, une comédie musicale qui restera au stade de disque.

Julien Clerc est une star dans les cœurs des Français. Il remplit les Zéniths, ses tournées le mènent jusqu’en Afrique et au Canada, en passant par le Brésil, ses tubes s’enchaînent : Femmes, je vous aime (Julien Clerc quitte la firme Pathé pour Virgin), Lili voulait aller danser, Cœur de rocker, La fille au bas nylon, Melissa, L’enfant au walkman, Hélène, Fais-moi une place (signé Françoise Hardy)…

Ambassadeur de bonne volonté

Au début des années 90, après la polémique suscitée par le single Petits pois lardons (dans lequel Julien Clerc évoque «les seins de Sophie Marceau», ce qui ne sera pas du goût de l’intéressée. «J’ai été atrocement gênée par ce disque. Quand je l’ai reçu, je l’ai caché. J’avais peur que mon entourage ne l’entende. J’étais mal, comme si j’avais fait une bêtise. Comme si je montrais mes seins à la radio. Les seins, c’est intime, c’est érotique, sexuel, je me suis sentie dévêtue», un album majeur dans la carrière du chanteur verra le jour et marquera ses retrouvailles avec l’auteur de ses débuts, Etienne Roda-Gil (suite à l’enterrement de Nadine, la femme de ce dernier) : Utile. Un disque qui s’écoulera à près de 350 000 exemplaires.

Son album Double enfance sera un événement en 2005 (deux ans après avoir été nommé ambassadeur de bonne volonté, pour avoir cédé au Haut-Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés les droits de son titre Partir), et rencontrera le succès dans une période où le marché du disque s’effondre. Outre l’éternel Etienne Roda-Gil, Jean-Loup Dabadie, Maxime Le Forestier, Jean-Claude Vannier, Thierry Séchan, Jean-Louis Murat, Serge Gainsbourg, Luc Plamondon, Carla Bruni…

En 2019, Julien Clerc intègre le jury de l’émission The Voice sur TF1 aux côtés de Mika, Jennifer et Soprano. A Alger, Julien Clerc, 71 ans, célébrera ses 50 ans de carrière avec son public. Bon anniversaire ! Longue vie !


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!