Cheb Azzedine a été enterré jeudi à Chlef : L’artiste, l’humble citoyen, est parti brusquement | El Watan
toggle menu
samedi, 20 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190420

Cheb Azzedine a été enterré jeudi à Chlef : L’artiste, l’humble citoyen, est parti brusquement

09 février 2019 à 9 h 31 min

Un monde fou, des centaines de citoyens venus de tous les coins du pays et même de France, ont accompagné jeudi à sa dernière demeure le chanteur de raï, Cheb Azzedine

De son vrai nom Abed Benaouda, il est décédé à l’âge de 45 ans des suites d’un AVC, mercredi, à l’hôpital Les Sœurs Bedj de Chlef. Cet accident vasculaire cérébral, le troisième après ceux enregistrés en 2016, a fini par l’emporter, à la grande surprise de ses fans et admirateurs, qui ont appris la nouvelle avec stupeur et tristesse.

En effet, une grande émotion se lisait sur tous les visages au cimetière de Sidi Athmane, à Chegga, le village natal de Cheb Azzedine, situé à 3 km au nord de Chlef.

«L’enfant du peuple», comme il aimait se faire appeler, a bien trouvé ce même peuple à ses côtés lors de son enterrement, entouré effectivement par une foule nombreuse composée de simples citoyens.

Il est vrai que Azzedine a toujours été le porte-voix du petit peuple en chantant l’amour, l’amitié, l’exclusion sociale, le mal-vivre, le désespoir des jeunes, mais aussi les liens affectifs étroits avec sa maman décédée, à laquelle il a dédié son tube Tewahachtek Ya Loumima.

Grande générosité

Le défunt a à son actif un riche répertoire puisé du vécu quotidien, qui l’a propulsé au-devant de la scène artistique grâce à sa persévérance au travail, à sa voix idéalement adaptée à ce genre musical et à un style particulier.

Si bien qu’il a su se maintenir parmi les meilleurs interprètes de la chanson raï à l’ouest du pays, malgré le «foisonnement» de ces derniers. Partout où il passait, il faisait vibrer les salles de spectacles, procurant de la joie à des milliers de fans à travers le pays.

Il était d’une simplicité extraordinaire, vivant dans un modeste appartement dans les bâtiments de Haï Zitoune, dans la banlieue sud de Chlef, et ne disposant même pas d’un véhicule personnel, alors qu’il pouvait en acheter un des plus luxueux.

L’argent qu’il recevait lors des soirées musicales ou des galas au niveau national, il l’offrait en partie aux gens démunis, notamment les jeunes au chômage de son quartier défavorisé de Chegga, nous confiait un membre de l’entourage du disparu.

Il laisse une veuve et six enfants

En dépit de son état de santé déclinant, Cheb Azzedine n’a jamais songé à renoncer à la chanson, comme il l’avait déclaré à El Watan en septembre 2016 (voir interview ci-après). Il était bien malade, mais il s’efforçait de répondre aux nombreuses sollicitations de ses admirateurs.

Et ce qui devait arriver arriva, mercredi dernier, lorsqu’il a été pris d’un malaise grave ayant nécessité son évacuation vers le nouvel hôpital Les Sœurs Bedj de Chlef. Il laisse une veuve et six enfants, mais aussi un nom qui restera à jamais gravé dans l’histoire de la chanson raï.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!