Boumerdès : Wahch El Ghorba ou le mirage de l’émigration | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019


Boumerdès : Wahch El Ghorba ou le mirage de l’émigration

20 octobre 2019 à 9 h 00 min

La pièce théâtrale Wahch El Ghorba, de Omar Fetmouche, jouée ce jeudi dans une salle malheureusement inconvenante, utilisée par la maison de la Culture Rachid Mimouni de Boumerdès, a charmé le public.

Une pièce théâtrale qui a séduit surtout par l’interprétation des comédiens Ahcène Zazni et Fouzi Bait, de la troupe Sindjeb de Bordj Menaïel. Le thème de l’émigration explique sa programmation dans le cadre de la commémoration des manifestations du 17 Octobre 1961.

Ecrite par le dramaturge Omar Fatmouche, la pièce raconte en 2 actes le difficile vécu de deux émigrés algériens à Paris, chacun appartenant à une génération différente : un ancien et un harrag (clandestin). Le décor suggère une grotte comme habitat dans les hécatombes parisiennes.

Ahcène, qui vit de petits trafics et d’expédients, tels que s’occuper des animaux domestiques d’une Française, Flora, accueille Fouzi, un diplômé en mathématiques venu de Zemmouri, le même village d’origine que son hôte. La difficile adaptation de Fouzi à la vie occidentale lui fait découvrir le statut humiliant de l’émigré confronté à la dégradation d’une société française, à la misère sexuelle, à la corruption des valeurs et à l’atmosphère politique empreinte d’amalgame.

L’épilogue est dramatique. Ils seront perçus comme des terroristes. Il faut surtout retenir le jeu de composition des deux comédiens, qui ont aussi allègrement interprété les rôles de deux personnages féminins. Le ton comique de la pièce a permis de toucher à des sujets tabous, comme le mariage arrangé pour obtenir les papiers et la sexualité, sous une forme parodique.

Ainsi, Wahch El Ghorba s’apparente à une satire sociale d’un mirage faussement sublimé de nos jours, l’émigration ou l’eldorado factice. Avec cette représentation, la troupe Sindjeb, de nouveau sous la houlette de Omar Fatmouche, également réalisateur de la pièce, renoue avec le théâtre expérimental où la pédagogie a une bonne place.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!