Catalogue du Haut Commissariat à l’Amazighité au SILA : Booster la production livresque en tamazight | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Catalogue du Haut Commissariat à l’Amazighité au SILA : Booster la production livresque en tamazight

21 octobre 2019 à 10 h 00 min

Le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) marque sa participation au SILA 2019, Salon international du livre d’Alger, avec 19 nouveaux titres, réalisés en coédition avec des institutions d’édition étatiques et privées, annonce l’institution. «Il s’agit d’œuvres littéraires dans ses différents genres émanant d’auteurs de deux générations appuyées par des actes de colloques organisés en 2018 et 2019 et par des travaux de lexique et d’études historiques en collaboration avec l’ENAG.

Aussi, l’aspect orignal de la participation du HCA à cette 24e édition est l’exposition de nouveautés dans le domaine de l’enseignement de tamazight pour adultes, notamment avec le nouveau manuel d’apprentissage de la langue, conçu pour trois niveaux, et réalisé en coédition avec l’Office des publications universitaires (OPU)» , indique le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad.

«A l’occasion du SILA, le grand public, précise ce dernier, découvrira en exclusivité un bel ouvrage réalisé en coédition HCA-Ed Guerfi, sous le titre Raconte-moi les Aurès de l’auteur et journaliste Rachid Hamatou, et un roman dédié à la mémoire de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri, intitulé La Colline sacrifiée, écrit par l’universitaire Abderahmane Arab.»

Durant la période du Salon, «le stand du HCA sera occupé par les auteurs et éditeurs conviés à animer des ventes-dédicaces et des lectures croisées de textes choisis, notamment avec Wassini Laredj (Sayidat el maqam) et Nassira Belloula (Terre de femmes) traduits en tamazight respectivement par Sabri Soltane et Saïda Abouba», détaille M. Assad.

«Au-delà de l’aide à l’édition en tamazight, l’optique du HCA se veut d’être une bibliothèque ouverte à l’attention des lectrices et des lecteurs qui désirent s’imprégner de supports conçus en tamazight et qui obéissent aux normes professionnelles. C’est là, l’intention scientifique, culturelle, pédagogique et éducationnelle du HCA. Notre objectif est de stimuler et de booster la production livresque en tamazight et sur tamazight dans notre pays», relève le SG du HCA.

Intervenant lors d’une rencontre sur la littérature amazighe en marge du 23e SILA, les participants, cités par l’APS, ont adopté une série de recommandations pour la promotion de tamazight, appelant à contribution les éditeurs publics pour assurer, à des prix «abordables», la disponibilité d’ouvrages dans cette langue dans ses différentes variantes.

L’appel des universitaires s’adresse aux trois éditeurs publics : l’Enag (Entreprise nationale des arts graphiques), l’Anep et l’Opu. Les participants à la rencontre recommandent également la traduction d’ouvrages littéraires de et vers le tamazight pour donner une «plus grande visibilité» à la langue et la culture amazighes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!