Amar Amarni, un artiste complet | El Watan
toggle menu
dimanche, 12 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan12072020




Amar Amarni, un artiste complet

18 janvier 2019 à 11 h 02 min

Il sera demain, à 14h, sur la scène de la maison de la culture de Tizi Ouzou. Il a brillamment marqué son passage samedi dernier à Alger, où il a animé pour la première fois un gala. Amar Amarni se retrouve dans tous les styles. Portrait d’un artiste complet.

Le peintre Karim Sergoua dit de lui qu’il est un artiste complet. C’est simplement un plasticien. Karim Sergoua est aussi fier de dire aux visiteurs de l’exposition, surtout ceux qui tentent de décoder la projection de Amar Amarni, qu’il était étudiant aux Beaux-Arts d’Alger où il enseignait. Une fierté. Il ne l’interrompt d’ailleurs pas dans les préparatifs de son gala, jusqu’à ce que Amar Amarni remarque son «maître».

Il se jette dans ses bras. «Il s’exprime avec toutes les formes d’art. Il est partout. Il est peintre, musicien et cinéaste… un artiste plasticien», dit Karim Sergoua pour décrire Amar Amarni. A la villa Abdeltif d’Alger  – où nous sommes invités à assister à son gala et à la projection de son film et à visiter son exposition de peinture – nous arrivons plus tôt que prévu. Nous le rencontrons en pleins préparatifs. Décontracté, cheveux tissés… Loin du genre «tiré à quatre épingles». Un style plutôt rock. Il ne semble pas du tout dérangé par le public qui arrive en avance. On a simplement assisté aux coulisses, aux essais du son. «Bienvenue dans la cuisine», lance-t-il.

On découvre un artiste calme, mais surtout exigeant et perfectionniste. A 46 ans, il est très habitué à la scène et au public, mais c’est la première fois qu’il se produit à Alger, du moins d’une manière officielle. D’ailleurs, lorsque nous lui posons une question sur ses souvenirs de scène à Alger, il répond qu’il n’en a pas. Sur scène, il explique à chaque fois l’idée de sa chanson. Il s’inspire plutôt de la vie et de l’amour. Ses chansons ont de l’âme avec des paroles lourdes de sens.

Il entame son show avec une belle chanson intitulée A Yemma. Il enchaîne Dunith, Aker… et puis la surprise : un  duo avec la chanteuse croate Jasmina Petrovic. Il s’appelle la spirale du temps. Il présente alors à son public «un bout de ce projet». Très émouvant lorsqu’on écoute la chanson Rah El Ghali Rah d’El Ankis – chanté aussi par Lounès Matoub (Tighri Tajalt) – interprétée en croate. Le duo a merveilleusement porté des touches à une chanson du patrimoine.

Admirable. Le duo est constitué de deux voix solistes avec l’accompagnement d’un instrument alternant avec un bendir de temps à autre. «Le duo est né d’une rencontre artistique avec la chanteuse croate. Sans forcer les choses, le projet a été monté spontanément et naturellement», nous explique le chanteur.  L’inspiration vient des patrimoines algérien et croate, travaillés dans plusieurs styles. Il a plutôt un cachet ou un timbre de soprano. Mais avant ce duo, Amar Amarni annonce sa pause. Une pause originale et remarquable ! En 5 minutes seulement, il réalise… une fresque. Un pinceau et quatre flacons de peinture, des gestes speed et harmonieux et l’œuvre d’art est enfin prête.

Inspiration

Une certitude qu’il y a dans ce travail de deux voix une inspiration individuelle avec un fond de patrimoine. Pourquoi la spirale du temps ? «C’est pour faire un retour dans le passé. Un retour aux sources tout en étant d’actualité et surtout avoir une vision moderne, manifestée par deux voix, puristes simples qui repose sur l’émotion». Le chanteur n’a pas de frontière ni de complexe de langue. Certes, il chante, inévitablement, dans sa langue maternelle, le kabyle, mais pas de barrière pour le français, l’anglais, l’espagnol et même le portugais. Nous sommes simplement dans l’art dont la devise est l’universalité.

Amar Amarni : «Ce que je porte en moi d’identité se manifeste involontairement dans mes manifestations artistiques, film, exposition, peinture.» Il a fait ses études à l’Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger entre 1992 et 1998. Et il décroche son diplôme en peinture suivi d’une remise à niveau à Marseille pendant trois ans pour tout ce qui est lié aux techniques visuelles. Et c’est là qu’il commence aussi à s’exprimer et produit des «films contemporains». Cela donne alors naissance, en 2011, à son premier album : Orange Makes me Happy. Il est le compositeur de la bande son du film La Traversée réalisé par Elisabeth Leuvrey en 2006.

Il a effectué de nombreux spectacles dans différents théâtres de Paris depuis la sortie de son album. En 2014, Amar Amarni produit son second album, Kanikani, en attendant un troisième, en pleine préparation. Il a aussi réalisé de nombreux courts-métrages d’animation entre 2007 et 2013, et a participé à des festivals internationaux tels que le FIAV de Nîmes en France en 2008, où il a gagné le prix du jury avec le court-métrage Obsession du carré. Il a notamment réalisé d’autres films tels que The black birds, The creation, I am a bad painter, It’s just a short love story, Les grimaces de Monalisa, No comment, Save your planet et In our home, qui est présélectionné pour la compétition de courts-métrages «made in Med» au Festival international du film méditerranéen CineMed, à Montpellier. Il est partout dans le monde sans pour autant oublier ses racines : l’Algérie.

Le temps et l’espace pour Amar Amarni ne sont pas liés à un contexte géographique. «Je suis un citoyen du monde. Je me sens bien partout, je suis moi-même et je continue à faire ce que j’aime. Je n’ai pas trop de nostalgie au pays, car je le porte en moi et je le manifeste.» Aujourd’hui, son rêve est presque réalisé, car il estime que «le fait de s’ouvrir au monde, d’être visible et de faire ce que j’aime», c’est déjà une satisfaction. Lui qui, depuis son jeune âge, rêvait de faire de l’art, a eu la volonté d’aller ailleurs, faire des rencontres, évoluer et s’ouvrir au monde. «Je découvre le monde. Dunith… au-delà des frontières.» Un rêve à réaliser ? «Je fais confiance à la vie. Je veux partager ces passions avec des gens qui se reconnaissent dans ces inspirations. Un droit humain, tout simplement.» 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!