Lutte contre la corruption : Vers la création d’un réseau national de l’intégrité | El Watan
toggle menu
mardi, 09 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Lutte contre la corruption : Vers la création d’un réseau national de l’intégrité

07 octobre 2020 à 11 h 04 min

Faire participer la société civile à la lutte contre la corruption. Un axe de travail névralgique sur lequel mise l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), qui a annoncé, ce lundi, la création prochaine d’un réseau national de l’intégrité.

S’inscrivant dans la stratégie nationale de lutte contre la corruption, l’Algérie va bientôt voir naître le réseau national de l’intégrité. Un nouvel organisme qui permettra à la société civile de faire face à ce fléau. «La création de ce réseau est encore en phase de projet.

Cette rencontre vise à interagir avec les représentants de la société civile afin de s’entendre sur les mécanismes de fonctionnement de ce réseau. Le plus important est de reconstruire les liens de confiance entre l’Etat et le citoyen, d’où notre organe et ce réseau national de l’intégrité», a déclaré Tarek Kour, président de l’ONPLC, lors de son allocution d’ouverture des travaux du séminaire national sur le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption.

Considérant que le concept de la démocratie participative est garanti dans la nouvelle législation, le conférencier a souligné que ce nouvel organisme travaillera en collaboration avec l’ONPLC et lui permettra d’avoir des collaborateurs engagés et actifs dans la société afin d’exécuter la stratégie nationale de lutte et de prévention de la corruption.

«Grâce à ce réseau, notre organe sera présent à travers le territoire national et pourra atteindre un maximum de nos citoyens. Ceci s’ajoute au fait qu’il nous permettra d’évaluer nos informations et les données sur la corruption et les moyens de lutte.

L’élaboration de ce réseau n’est pas seulement bénéfique à l’ONPLC, mais aussi à la société civile qui bénéficiera d’un espace d’échange d’informations et d’expériences, de tisser des liens avec d’autres associations et les intégrer au réseau et aussi bénéficier de sessions de formation continue au profit de ses membres», souligne-t-il avant d’annoncer que ce réseau aura une plateforme numérique dans laquelle toutes les informations et activités du réseau seront publiées, mais aussi un espace sera dédié aux citoyens afin de partager leurs préoccupations et dénonciations.

Un espace sera également dédié sur cette plateforme aux citoyens lanceurs d’alerte contre la corruption. «Concernant la protection des déclencheurs d’alerte précoce, notre organe a évoqué dans sa stratégie nationale de lutte contre la corruption, dévoilée dernièrement, l’importance de la promulgation d’une loi dans laquelle les droits de ces dénonciateurs sont préservés.

Dans ce sens, les ministères de la Communication et de la Justice sont appelés à participer dans la conception», souligne M. Kour. Dans le cadre de la contribution au soutien des capacités de la société civile en matière de lutte contre la corruption, l’ONPLC organise, dès mardi jusqu’à jeudi, une session de formation en faveur des associations, 90 au total, activant dans le domaine de la prévention contre la corruption et dans les domaines pertinents.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!