Vendredi 32 : Marche grandiose à Ouargla | El Watan
toggle menu
mercredi, 16 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191016





Vendredi 32 : Marche grandiose à Ouargla

27 septembre 2019 à 19 h 34 min

Pour le 32e vendredi consécutif, la mobilisation citoyenne a été grandiose  à Ouargla ou des dizaines d’hommes et de femmes ont participé à la marche organisée l’après-midi sous un soleil de plomb.

Le retour de la canicule n’a en effet pas du tout entamé la volonté de manifester et le rassemblement a connu une affluence graduelle au fil du temps à compter de la sortie des mosquées pour atteindre son apogée vers 17h.

« Ni Tebboune ni Benflis, le peuple sera le président », un slogan national réitéré à Ouargla aussi ou la place de la Rose des sables a été le point focal du rassemblement avec des slogans comme «  nous n’aurons peur ni des interpellations ni des enlèvements » ou bien encore «  A bas le règne des gangs ».

Le sit-in n’a pas été avare de formules aussi biens criées par le groupe que par la foule ayant assité au début du regroupement criant en chœur : « un gang terroriste qui fait régner la terreur avec le spectre de la décennie noire », « Nous resterons débout, résistants, refusant Gaid Salah » et « O juges agissant par téléphone, appliquez les lois ». 

La procession a été suivie par des piétons évidemment mais aussi des cyclistes et des jeunes à moto alors que les automobilistes ont salué à coup de klaxons le mouvement pacifique. Pour ces marcheurs, « on est là pour le rêve d’un Etat de droit et l’espoir d’une Algérie unie, libre et démocratique qui réunira le peuple » dira Mahmoud, activiste de toutes les causes portées par les militants de Ouargla depuis deux décennies et qui s’est joint comme beaucoup d’autres à la coordination du Hirak qui a relancé depuis le début de septembre les grandes manifestations de la ville afin de marquer la participation de Ouargla au mouvement national qui refuse les élections présidentielles dans les conditions actuelles.

Un mouvement qui manifeste chaque vendredi en force malgré les arrestations et la multiplication des candidatures y compris de personnalités issues de Ouargla.

Les manifestants de Ouargla ont tenu à rendre hommage aux nourrissons victimes de l’incendie à l’hôpital d’El Oued, une lecture solennelle de la Fatiha a été organisée par le collectif au début de la manifestation.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!