Une visite controversée : Le PST appelle à manifester contre la venue de MBS | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Une visite controversée : Le PST appelle à manifester contre la venue de MBS

28 novembre 2018 à 11 h 10 min

Monarcha non grata. Mohammed Ben Salmane (MBS), le prince héritier du royaume d’Arabie Saoudite, est «indésirable» en terre algérienne. Après le MSP, c’est donc au tour du Parti socialiste des travailleurs (PST) d’exprimer sa franche opposition à la visite (programmée pour début décembre) de MBS. Une visite qui dénote de la collusion, l’énième, entre le gouvernement de Bouteflika et la monarchie saoudienne.

«Ce n’est pas la première fois, rappelle le PST, que le gouvernement Bouteflika-Ouyahia vole au secours du ‘‘régime saoudien frère’’.» Le Premier ministre s’étant déjà «excusé» officiellement après que des supporters de l’équipe de football de Aïn M’lila aient publiquement dénoncé la complicité des Al Saoud dans la décision de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à El Qods.

«Le gouvernement algérien réaffirme aujourd’hui sa fraternité avec un régime qui constitue l’un des piliers de la domination impérialiste dans le monde arabe (…), qui massacre et affame le peuple yéménite depuis bientôt quatre longues années

Le PST brandit le «livre noir», établit un tribunal populaire contre ce régime «allié d’Israël» envers et contre les droits spoliés du peuple palestinien. «Un régime qui a financé et armé Daech et Al Qaîda dans le but de faire éclater les Etats irakien et syrien (…), a aidé les impérialistes européens, l’OTAN à détruire l’Etat libyen», soutenu et aidé la junte militaire «à briser la révolte populaire en Egypte».

Un gouvernement algérien déclarant sa flamme à un «régime qui est intervenu militairement à Bahreïn pour soutenir la dictature des Al Khalifa (…), kidnappé le Premier ministre libanais pour le contraindre à démissionner (…), qui aide l’impérialisme américain à faire chuter le prix du pétrole, qui apporte son soutien à la monarchie marocaine dans son entreprise coloniale au Sahara occidental. Un régime qui a soutenu et aidé l’islamisme armé dans notre pays (…), qui essaie de monter les musulmans sunnites contre les chiites, Arabes contre Perses (…).

Un régime qui milite pour la normalisation des relations avec Israël, pour l’abdication face à la colonisation de la Palestine. Un régime qui réprime sauvagement ses opposants, exploite odieusement les travailleurs émigrés et qui maintient les femmes dans une situation de subordination totale au nom d’une lecture totalement réactionnaire de la religion».

Le cinglant réquisitoire achoppe, en épilogue, d’un appel à manifestation. Travailleurs et citoyens algériens sont ainsi invités à protester contre la venue à Alger du «chef de file de la réaction arabe alliée du sionisme et de l’impérialisme». 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!