Une marche de soutien à l’élection présidentielle et une contre-marche à Annaba : Plus d’une trentaine d’arrestations, dont des femmes | El Watan
toggle menu
lundi, 09 décembre, 2019
  • thumbnail of 20191209
  • Massage Tunisie




Une marche de soutien à l’élection présidentielle et une contre-marche à Annaba : Plus d’une trentaine d’arrestations, dont des femmes

14 novembre 2019 à 10 h 25 min

Une marche de soutien à l’élection présidentielle du 12 décembre, une contre-marche des hirakistes et plus d’une trentaine d’arrestations dans les rangs de ces derniers, dont des femmes : telle est l’agitation qui a marqué, hier matin, le Cours de la Révolution de la ville de Annaba, avons-nous constaté sur place.

En effet, des dizaines de travailleurs, en majorité des sidérurgistes du complexe d’El Hadjar, qui ont été mobilisés par l’union locale de l’UGT Annaba et auxquels se sont greffés des centaines de citoyens, ont manifesté leur soutien à la prochaine élection présidentielle et à l’Armée populaire nationale (ANP).

Ils criaient «Djeich chaâb khaoua khaoua !» «Oui pour l’élection présidentielle !» «One, two three, viva l’Algérie !» et «Djeich chaâb maa Gaid Salah !» « Je suis pour l’élection présidentielle, la seule solution pour sortir de la crise.

Tous les voyants sont au rouge et même si je ne connais rien à la politique, je crains, néanmoins, pour l’avenir de nos enfants», s’est justifié l’un des sidérurgistes, qui a répondu à l’appel de son syndicat.

Sur le perron du théâtre régional Azzedine Medjoubi, face aux manifestants favorables à l’élection présidentielle, un important groupe de jeunes des deux sexes, connu pour son activisme, s’est rassemblé en scandant «Doula madania machi askaria !» (Un Etat civil pas militaire).

Arrivant à leur hauteur, les hirakistes ont investi les rangs des soutiens au système en les perturbant avec : «Doula madania machi askaria !» Ils les ont hués aussi en criant «Pas d’élections avec la bande ni avec les habitués des casse-croûte !»

Constatant l’arrêt de la marche, les cris des marcheurs, la domination des hirakistes et surtout le début des hostilités entre les deux belligérants, les services de sécurité sont immédiatement intervenus. L’intervention des agents de la brigade antiémeute de la sûreté de wilaya de Annaba a été conclue par l’arrestation de plusieurs dizaines de personnes, dont des femmes. Ce qui a été fortement critiqué par les habitants et autres curieux, présents lors de cette opération.

Quelques moments plus tard, la plus importante place publique de la wilaya a été libérée, laissant les badauds vaquer à leurs occupations. Ainsi, ce rassemblement de soutien à l’organisation de l’élection présidentielle, qui a été précédé par un autre moins important en affluence, a failli dégénérer. Quant aux jeunes hirakistes, interpellés lors de cette manifestation, ils ont été fichés et auditionnés.

A l’heure où nous mettons sous presse, les jeunes arrêtés sont toujours dans les locaux de la sûreté de wilaya de Annaba.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!