Un traitement qui suscite de l’espoir : Des patients traités à la chloroquine à El Kettar | El Watan
toggle menu
samedi, 31 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Un traitement qui suscite de l’espoir : Des patients traités à la chloroquine à El Kettar

25 mars 2020 à 10 h 07 min

Les premiers patients testés positifs au Covid-19, dont l’état de santé est jugé compliqué ou grave, seront mis sous chloroquine, indique l’instruction ministérielle portant «protocole national de prise en charge de patients atteints du Covid-19», datant du 23 mars. La décision  a été validée en début de semaine par le comité scientifique de suivi de la pandémie.

Suite à un essai prometteur, les laboratoires Sanofi se sont engagés à offrir à l’Etat français des doses de Plaquenil, un traitement antipaludique dont la substance active est la chloroquine, pour 300 000 malades.

Les premiers patients testés positifs au Covid- 19 dont l’état de santé est jugé compliqué ou grave seront mis sous chloroquine, indique l’instruction ministérielle portant protocole national de prise en charge des patients atteints du Covid-19, datée du 23 mars.

La décision a été validée en début de semaine par le comité scientifique de suivi de la pandémie. Un traitement soumis à une surveillance stricte puisqu’il s’inscrit dans un essai clinique.

«Tous les patients atteints du Covid-19 ne seront pas traités avec cette molécule qui est un produit connu depuis 70 ans et qui est utilisé en Algérie.

Les premiers malades qui présentent des complications dues à cette maladie seront traités dès aujourd’hui, sous une surveillance très stricte», a souligné le Pr Mesbah, président de la Société algérienne d’infectiologie et membre du conseil scientifique.

Il précise que «cette prescription est encadrée et ne se fera qu’en milieu hospitalier dans des services d’hospitalisation bien définis.

Je dois préciser que les cas bénins seront effectivement hospitalisés, surveillés mais pas traités puisqu’ils guérissent naturellement. Dans le cas où certains d’entre eux développent des formes graves, à ce moment-là le traitement sera prescrit», a-t-il précisé.

A noter que la molécule a été intégrée le 22 mars dans un essai clinique européen après avoir suscité controverse et division au sein de la communauté scientifique.

Convaincus de ses résultats, le PDidier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée infection à Marseille et membre du conseil scientifique dédié au coronavirus, n’a pas cessé d’affirmer depuis le 16 mars que, grâce à l’emploi de la chloroquine des patients atteints du Covid-19 sont guéris.

Dans une  vidéo mise en ligne, l’infectiologue expose, en effet, chiffres à l’appui, les résultats positifs de ses essais cliniques. «C’est spectaculaire, la charge virale moyenne avec ce virus est normalement de 20 jours.

(…) On a pu comparer la négativation du portage viral chez des patients qui ont suivi le protocole, avec des patients d’Avignon et de Nice qui n’ont pas reçu le traitement.

Ceux qui n’ont pas reçu le Plaquenil sont encore porteurs à 90% du virus au bout de six jours, tandis que ceux qui ont reçu le traitement sont 25% à être positifs», a-t-il expliqué.

Et de préciser que «sur 24 patients atteints du coronavirus, les trois quarts étaient guéris en six jours après avoir reçu de la chloroquine à raison d’un dosage de 600 mg par jour». Le Pr Raoult a souligné que les Chinois avaient déjà réalisé un essai ayant obtenu des résultats également positifs avec un dosage plus élevé (500 mg deux fois par jour).

Suite à cet essai prometteur, les laboratoires Sanofi se sont engagés à offrir à l’Etat français des doses de Plaquenil, un traitement antipaludéen dont la substance active est la chloroquine, pour 300 000 malades.

Le ministère français de la Santé a autorisé l’élargissement de cet essai clinique à près de 800 patients. Les résultats sont attendus dans deux semaines au minimum après plusieurs jours d’hésitation.

Actuellement, les Etats-Unis, le Canada et plusieurs pays européens utilisent ce traitement, et des résultats sont à chaque fois publiés pour montrer l’efficacité sur des patients atteints du Covid-19.

Trente-quatre nouveaux cas confirmés, dont deux décès

Trente-quatre nouveaux cas du coronavirus (Covid-19), dont deux décès, ont été enregistrés mardi en Algérie,  portant le nombre de cas confirmés à 264 et les décès à 19, a révélé le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar.

Les deux  décès concernent un homme âgé de 72 ans  et un immigré âgé de 70 ans, respectivement enregistrés dans les wilayas de Tizi Ouzou et de Boumerdès, a précisé le Dr Fourar. APS

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!