Un plan de déconfinement en préparation | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Un rapport du Ministre de la Santé sera remis au président

Un plan de déconfinement en préparation

12 mai 2020 à 10 h 10 min

Les membres du conseil scientifique ont insisté, à travers leurs propositions, sur un confinement ciblé qui  consiste à lancer des enquêtes épidémiologiques autour des cas confirmés.

Le renforcement des mesures barrières par la proposition de l’obligation du port du masque dans les lieux publics est fortement recommandé dans un rapport détaillé portant sur la riposte contre la Covid-19 élaboré par le conseil scientifique du suivi et de l’évolution de la pandémie Covid-19, présidé par le Pr Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, mis en place le 21 mars dernier.

Une condition sine qua non pour un éventuel déconfinement, selon le conseil scientifique, en évoquant le risque d’une hausse plus importante du nombre de cas que celle enregistrée à ce jour. Il est sur le point d’être finalisé et sera remis incessamment par le ministre de la Santé au président de la République.

Ce document «servira de support pour une éventuelle stratégie ou de plan de déconfinement prévu dans les prochaines semaines», nous confie une source proche du dossier. Ce qui constitue l’unique moyen, selon  le conseil scientifique, de réduire considérablement la propagation de la pandémie Covid-19.

D’ailleurs, ils multiplient les déclarations pour sensibiliser la population à cet effet et de l’exhorter à «confectionner des bavettes à la maison».

Les membres du conseil scientifique ont également insisté, à travers leurs propositions, sur un confinement ciblé qui consiste à lancer des enquêtes épidémiologiques autour des cas confirmés. Les enquêtes porteront sur tous les cas contacts qui seront mis en quarantaine afin d’éviter de nouvelles contaminations.

Cette méthode permet d’éviter d’isoler toute une région ou une ville ont expliqué les membres du conseil. «Une recommandation qui malheuresement tarde à venir», fait remarquer notre source.

Le chapitre confinement a été longuement évoqué pour montrer l’importance de cette mesure dans la diminution des contaminations dont le but recherché est la baisse de tension sur les services hospitaliers, notamment les urgences et les soins intensifs. «Ce qui a permis de prendre en charge de manière sereine les cas déjà hospitalisés sans grande affluence», indique notre source.

Et de souligner que toutes ces actions menées durant cette période ont permis d’arriver à une stabilisation du nombre de cas de Covid-19, tout en évoquant les indicateurs qui montrent cette progression positive vérifiable sur les courbes descendantes des décès et des patients admis en réanimation. Mais le conseil scientifique n’écarte pas une recrudescence du nombre de malades une fois ce confinement levé.

C’est pourquoi ses membres ont insisté   sur un déconfinement progressif et par région, notamment pour certaines wilayas qui ont enregistré moins de cas depuis un mois.

Ce rapport porte sur l’essentiel du protocole sanitaire reflétant les mesures prises depuis le début de l’épidémie à travers toutes les mesures barrières et sur le plan de la prise en charge médicale des patients testés positifs, le dépistage, l’introduction du protocole thérapeutique basé sur l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine, le recours à l’imagerie médicale, en l’occurrence le scanner comme alternative  de dépistage de la maladie et la mise en route du traitement, l’introduction de deux molécules (anticoagulant et corticoïde) dans le protocole thérapeutique, les études épidémiologiques à la recherche des cas contacts et l’accord pour une étude clinique avec l’association de deux antiviraux  fabriqués en Algérie par le laboratoire Beker et préconisés pour le traitement de l’hépatite C.

Le rapport signale également les efforts consentis durant toute cette période pour l’ouverture des centres de dépistage pour les tests  PCR à travers onze wilayas du pays. «Il retrace ainsi toutes les actions menées depuis l’installation  de ce comité avec des évaluations d’étapes pour chaque nouvelle action entreprise dans la riposte de cette épidémie», signale notre source.

Les membres du conseil ont également rapporté toutes les rencontres et les échanges qui ont eu lieu entre les experts nationaux et internationaux à travers les visioconférences,  sur la question de la gestion de la crise sanitaire en adaptant sa stratégie à chaque situation nouvelle et lorsque le besoin est ressenti.

«Les visioconférences ont été d’un grand apport pour les membres du conseil scientifique  qui ont pu prendre connaissance de ce qui s’est fait ailleurs, notamment en Chine, l’épicentre de l’épidémie, vis-à-vis de tous les aspects liés à la maladie qui n’a pas encore livré tous ses secrets», souligne notre source.

En conclusion, le rapport du conseil scientifique met en exergue l’évolution positive de toutes les actions dans la riposte contre cette épidémie qui se stabilise tout en insistant que le renforcement de la vigilance et de la veille sanitaire. D’ailleurs, le projet de création de l’agence nationale de sécurité sanitaire décidé par le président de la République a été évoqué et soutenu dans ce rapport.

168 nouveaux cas confirmés et 5 décès

Cent soixante-huit cas confirmés au coronavirus (Covid-19) et cinq décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, portant le nombre des cas confirmés à 5891 et celui des décès à 507, a indiqué, hier à Alger, le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Djamel Fourar, relevant que le nombre des patients guéris a atteint 2841, dont 163 lors des dernières 24 heures. APS



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!