Ulrike Knotz : transfert des technologies dans le domaine de la transition énergétique au menu | El Watan
toggle menu
mardi, 20 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190820
  • Pub Alliance Assurance





Ulrike Knotz : transfert des technologies dans le domaine de la transition énergétique au menu

14 décembre 2018 à 10 h 30 min

Lors d’un point de presse sur la tournée qu’elle a effectuée, hier, dans les différentes filières du groupe industriel Benhamadi, l’ambassadrice de la République fédérale d’Allemagne, Ulrike Knotz, n’a pas lésiné sur les éloges et les propos d’encouragement à l’égard de toutes les unités qu’elle a pu visiter.

«Je suis vraiment impressionnée par la qualité et la diversité des produits haut de gamme, ce qui explique la créativité dont fait preuve le groupe. J’ai visité l’unité des panneaux photovoltaïques, une autre d’électronique et d’électroménager pour clore ma tournée par l’unité Gerbior, spécialisée dans la fabrication des pâtes alimentaires, et, me dit-on, les meilleures d’Algérie. Voilà ce dont l’Algérie a besoin.

Elle a besoin d’entreprises innovatrices et créatrices d’emplois, en dehors du secteur des hydrocarbures», dira-t-elle. Sur les perspectives de coopération et d’implantation des entreprises allemandes en Algérie, la représentante de la quatrième économie mondiale se dit optimiste quant à la diversification des échanges commerciaux, qui s’élèvent à un peu plus de 3 milliards d’euros : «Nous avons bon nombre de partenariats entre les deux pays, le plus important est l’unité de fabrication des blindés, près de Constantine, ainsi que d’autres activités dans le domaine de la formation professionnelle ayant trait au transfert des technologies.»

A une question sur un éventuel contrat de partenariat dans le domaine du photovoltaïque entre l’Allemagne, leader mondial dans ce créneau, et l’unité de plaques photovoltaïques Condor, la diplomate dira que «cela relève de la volonté des hommes d’affaires et des entrepreneurs des deux pays et selon l’offre du marché. Toutefois, poursuit-elle, nos gouvernements respectifs organisent des rencontres périodiques sur la politique énergétique et les moyens de la promouvoir».

Concernant le transit des personnes entre les deux pays, la diplomate esquive la question pour dire que «l’obtention d’un visa pour les Allemands désirant visiter l’Algérie est aussi difficile. Mais je reconnais que beaucoup reste à faire dans le domaine des échanges culturels et touristiques entre nos deux pays».

Le représentant du groupe éponyme, Moussa Benhamadi, lui, table sur la transition énergétique et la coopération avec les entreprises allemandes. «Nous avons sollicité une entreprise allemande pour installer les équipements de notre unité photovoltaïque, qui produit, avec le nouveau système, 130 MW par an, sinon, les produits Condor sont certifiés CE, ce qui leur permet d’être commercialisés en dehors de nos frontières.

Et localement parlant, le groupe Sonelgaz a lancé un projet de 150 MW, provenant de l’énergie propre, et nous comptons nous inscrire dans cette dynamique de promotion du photovoltaïque», soutient-il en concluant que le groupe ambitionne également d’exporter des produits alimentaires vers l’Allemagne.

«Il faut conquérir le marché allemand, le plus important d’Europe, et nous sommes confiants quant à la qualité de nos produits puisqu’ils sont déjà sur les étals dans certains pays européens et au Canada.»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!