Tragédie humaine à Naciria (Boumerdès) : Quatre enfants meurent noyés dans une retenue collinaire | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 avril, 2021
  • thumbnail of elwatan19042021





Tragédie humaine à Naciria (Boumerdès) : Quatre enfants meurent noyés dans une retenue collinaire

17 mai 2020 à 10 h 01 min

C’est une véritable tragédie qui a secoué, dans la soirée de vendredi, la localité de Naciria, à 40 km à l’est de Boumerdès. Quatre enfants (deux frères et un garçon et sa sœur) âgés entre 6 et 10 ans ont péri dans une retenue collinaire près du village Boudjelal El Ghorf, à quelques encablures de la ville, a-t-on appris d’habitants de la région.

Le drame a eu l’effet d’un séisme tant l’onde de choc a dépassé les frontières de la commune, voire de la wilaya. «Jamais notre région n’a vécu une telle tragédie», se désole un jeune du village, ajoutant que les victimes sont des cousins maternels. Hier, les photos des défunts étaient sur toutes les pages d’information locale.

Les messages de condoléances et de soutien à leurs familles pleuvaient de partout. «Boumerdès en deuil», «Naciria pleure ses enfants», annonce-t-on sur les réseaux sociaux.

Dès qu’ils eurent vent de la nouvelle de la disparition des chérubins peu après le f’tour, des milliers d’habitants de Laâziv se sont précipités pour participer aux recherches dans l’espoir de les retrouver.

Mais le destin en a décidé autrement. Les petits ont été rappelés auprès du Seigneur bien avant la rupture du jeûne. Mais comment ce drame a-t-il pu arriver ? Les témoignages des habitants sont frappants. «Les deux frères de la famille Ayadi habitent ici, au village Boudjelal El Ghorf, tandis que leurs cousins maternels résident à Alger et sont venus chez leurs grands-parents, dont la maison se trouve à 50 m plus loin. Les enfants ont été portés disparus dans l’après-midi (vendredi).

Mais vu la proximité des deux maisons et les liens familiaux, chacun des parents pensait que ses enfants étaient au domicile d’à côté. Ce n’est qu’après le f’tour qu’on s’est rendu compte qu’ils avaient disparu», relate un citoyen du village. Une fois l’alerte donnée et malgré l’obscurité, tous les champs agricoles alentour ont été passés au peigne fin par les parents et les voisins.

En vain. Après une heure de recherches, des villageois, qui éclairaient leur chemin à l’aide des torches de leurs portables, découvrirent deux garçons flottant dans la retenue collinaire située à un kilomètre des deux domiciles familiaux.

Creusée il y a une année, cette retenue n’est pas clôturée de façon à éviter des chutes d’êtres humains ou d’animaux, a-t-on précisé. «Quelques minutes plus tard, on a retrouvé au bord de la retenue les maillots de la petite fille et de son cousin, qui étaient toujours portés disparus.

Ils ont été repêchés vers 23h30 par les plongeurs de la Protection civile», relate un autre villageois sous le choc. Sitôt informés, le wali et d’autres hauts responsables de la wilaya se sont rendus sur les lieux et ont présenté leurs condoléances aux familles des défunts. Ces dernières souhaitent que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de leurs enfants.

Une mort qui rappelle bien d’autres tragédies qui ont eu lieu presque dans les mêmes circonstances dans différentes régions du pays. N’est-il pas temps pour les autorités de prendre des mesures à même d’éviter les noyades dans les retenues collinaires, les puits et les barrages d’eau potable ?


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!