«Tous solidaires avec les éborgnés de la révolution» | El Watan
toggle menu
mardi, 11 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan09052021




Blessés à l’œil lors des manifestations des 11 et 12 décembre

«Tous solidaires avec les éborgnés de la révolution»

19 décembre 2019 à 10 h 00 min

Enormément d’étudiants ont manifesté, avant-hier, avec un pansement à l’œil en signe de solidarité avec les manifestants touchés lors des actions des 11 et 12 décembre dernier, la veille et le jour de l’élection présidentielle, au niveau de quelques wilayas du pays.

Les images des jeunes touchés à l’œil, par des balles en caoutchouc, selon les affirmations de quelques-uns d’entre eux, ont choqué plus d’un. A cet effet, dès dimanche, beaucoup d’Algériens ont commencé à mettre sur les réseaux sociaux leurs photos, avec une main sur l’œil, ou carrément en mettant un pansement, et ce, pour exprimer leur soutien aux «éborgnés».

L’action se poursuit toujours. Et c’est dans cet ordre que des étudiants, lors de leur 43e mardi, ont agi de la même manière. Des images de la manifestation largement relayées et qui ont traduit l’étendue de la solidarité qu’ont exprimée les Algériens à l’endroit des victimes. «Tous solidaires avec les éborgnés de la révolution», lit-on sur quelques commentaires. Bien évidemment, jusque-là, les autorités n’ont aucunement communiqué sur la question.

Aucun bilan relatif au nombre de blessés des manifestations de ces deux jours n’est disponible. Néanmoins, des activistes et des défenseurs des droits de l’homme ont avancé certains chiffres. Il est fait état par exemple de l’hospitalisation de quatre manifestants blessés à l’œil au niveau du service ophtalmologique de l’hôpital de Bouira. Dans cette wilaya, de violentes émeutes avaient éclaté le jeudi 11 décembre, notamment à Haïzer.

Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a estimé le nombre de blessés à près de 250, dont certains donc ont été touchés à l’œil. La Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) a évoqué «un usage excessif de la force». A cet effet, certains blessés, et après avoir consulté des avocats, envisagent de déposer des plaintes. En tout cas, ce mouvement de solidarité va certainement se poursuivre et lors des jours à venir, beaucoup d’Algériens s’exposeront sur les réseaux sociaux ou manifesteront avec un pansement sur l’œil.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!