Tizi Ouzou : La labellisation de l’huile d’olive toujours en projet | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821



  • Pub Alliance Assurance


Tizi Ouzou : La labellisation de l’huile d’olive toujours en projet

03 juillet 2019 à 8 h 41 min

Des représentants d’institutions publiques en relation avec le secteur de l’oléiculture, ainsi que de nombreux agriculteurs, se sont regroupés lundi dernier à Azazga pour expliquer les conditions et modalités devant être remplies pour aboutir à la labellisation de l’huile d’olive de la région, appelée «Achvali n’Ath Ghobri».

Cette rencontre a été organisée dans le cadre de la caravane de sensibilisation menée à travers le arch Ath Ghobri, qui comprend plusieurs daïras de la région, notamment Azazga et Bouzeguene, où «les goûts et les saveurs de l’huile d’olive sont caractéristiques d’une qualité exceptionnelle», estime M. Arkoub de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Ayant transité déjà par Bouzeguene, avant de passer par Azazga, la caravane poursuivra son itinéraire pour le même objectif, dont la prochaine halte sera Yakourene. M. Arkoub dira que l’objectif de cette caravane, initiée par les services agricoles de la wilaya (DSA), en collaboration avec les subdivisions agricoles de plusieurs daïras, le Cnifo (Conseil national interprofessionnel de la filière oléicole), est de «voir surtout où nous en sommes quant à l’état d’avancement de la coopérative devant accompagner le projet de labellisation de Achvali n’Ath Ghobri, qui, à l’avenir, en sera la future gestionnaire», explique ce spécialiste.

La caravane a déjà touché beaucoup d’oléiculteurs et d’oléifacteurs, qui ont compris l’importance de cette coopérative sur laquelle pèsera la responsabilité concernant le label qui sera donné aux huiles de la région, et ce, qu’elle soit «extra-vierge, vierge, ou commune». De la sorte, celles-ci auront, à l’avenir, une garantie de vente aussi bien localement qu’à l’exportation. «Nous avons de bonnes nouvelles en tout cas concernant l’avancement du dossier d’agrément déposé au département du ministère de l’Agriculture», ajoute M. Arkoub, précisant que le cahier des charges est déjà prêt, en attendant de l’étoffer davantage par les adhérents de la coopérative.
Dans cette optique, ajoute une intervenante chargée de recueillir l’ensemble des données à même de permettre l’obtention rapide de l’agrément pour la labellisation, «il nous faut réunir et exposer succinctement dans ce cahier des charges les qualités faisant partie du processus qui aboutira au label, autrement dit l’arôme, le goût, le taux d’acidité, l’altitude, la période de cueillette, le climat, en plus du sérieux constant devant être de rigueur».


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!