Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours | El Watan
toggle menu
jeudi, 12 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191212

  • Massage Tunisie


Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours

19 juillet 2019 à 18 h 15 min

« L’avenir de notre pays et de son peuple dépendra de la mobilisation de nos compatriotes …»

Contrairement aux vendredis passés, il n’y a pas beaucoup de monde pour « vendredire », ce 19 juillet, quelques heures après l’annonce des résultats du baccalauréat et quelques heures avant le coup d’envoi de la finale de la CAN 2019.

 

Des jeunes, installés sur les trottoirs de la principale artère de la localité de Hadjout,  s’attelaient à écouler leurs marchandises (gadgets, bracelets, écharpes, ballons, porte-clés, tee-shirts, casquettes) aux couleurs nationales, le vert, le blanc et le rouge. Le regroupement des dizaines de manifestants s’est déroulé au niveau de la stèle érigée à la mémoire des martyrs de la Révolution, au centre de la ville. Des jeunes brisaient l’atmosphère silencieuse en utilisant  les trompettes, d’autres les klaxons de leurs véhicules. Des citoyens attablés autour du kiosque à café de l’oncle maternel de l’ex joueur international, Madjid Bouguerra, contemplent le spectacle avant le départ des dizaines de manifestants.

Une grappe de policiers, positionnée à l’ombre, scrutent les gestes des jeunes manifestants tenaces, tout en essayant de les identifier. Les emblèmes nationaux flottaient au gré des vents au dessus de la foule bruyante. La chaleur est bien installée à Hadjout, l’ex. Marengo, ville chère à Albert Camus. « Ce n’est pas la rencontre de football de ce soir qui va faire éviter à l’Algérie les problèmes. L’avenir de notre pays et de son peuple dépendra de la mobilisation de nos compatriotes, c’est le hirak, la révolte populaire, qui sont les seuls moyens et garants en mesure de faire sortir notre pays de la misère, de la corruption, inch’Allah, nous souhaitons que la future élite qui tiendra les rênes de l’Algérie sera saine, composée des patriotes, des personnes propres et compétentes », dira un retraité à son copain, avant de rejoindre les manifestants.

Un groupe de manifestants a tenu à exprimer toute sa reconnaissance envers le journal El-Watan : « nous sommes très honorés par la présence de votre journal à nos côtés depuis le 22 février, à travers vos colonnes, nous voulons que le monde sache qu’à Hadjout, le hirak continue à battre le pavé ».

Les manifestants ont scandé plusieurs slogans à l’exemple de « Le peuple revendique son indépendance », « Bensalah, Bedoui, Gaid Salah, dégagent », « daoula madaniya machi âaskariya (Etat civil, non militaire », « Algérie libre et démocratique » ; « non aux symboles du système ».

Les manifestants ont sillonné les quartiers de la ville pour entrainer et attirer leurs compatriotes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!