Tension et boycott à Bouira | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Tension et boycott à Bouira

13 juin 2021 à 10 h 30 min

Comme il fallait s’y attendre, l’opération de vote n’a pas eu lieu à travers plusieurs localités de la wilaya de Bouira. Les villes de Haïzer, El Esnam, Bechloul ont vécu, depuis les premières heures de la matinée d’hier, au rythme des affrontements et d’émeutes opposant les manifestants aux forces de police.

En effet, les élections législatives, pour lesquelles 534 277 électeurs, répartis sur 261 centres de vote, ont été émaillées d’incidents dans plusieurs localités de la wilaya de Bouira. L’opération de vote n’était pas, une nouvelle fois, un fleuve tranquille. Plusieurs centres et bureaux de vote ont été saccagés.

Dans la ville de Haizer, au nord du chef-lieu de wilaya de Bouira, où nous nous sommes rendus, les affrontements opposant des manifestants aux forces de l’ordre, mobilisées pour la sécurisation des centres de vote, se sont poursuivis durant toute la journée d’hier, a-t-on constaté sur place.

Pressés par une population résolument «réfractaire» à tout processus électoral, les pouvoirs publics ont été obligés de recourir à l’usage de la force publique pour procéder à des ouvertures symboliques des centres de vote, notamment dans les communes de Taghzout et Ahnif, où le scrutin n’a pas eu lieu. Des jeunes, à cran, ont pris pour cible, avec des jets de pierre et des cocktails Molotov, des policiers postés devant le centre de vote Amzil Ali, du chef-lieu communal de Haizer. Plusieurs blessés des deux côtés ont été enregistrés, ont précisé nos sources. A 11h, une seule personne a voté au niveau du centre Guerjouj Hamdache de la ville de Haïzer, a-t-on appris sur place. Il faut préciser que si dans certaines villes de la wilaya, l’opération de vote s’est déroulée dans des conditions calmes, à l’instar de Sour El Ghozlane, Aïn Bessam et Lakhdaria, le vote n’a pas eu lieu dans pas moins de 14 communes.

Aucun centre n’a été ouvert, ni encore programmé dans les communes d’Ath Laäziz, Aghbalou et Chorfa, a précisé la délégation locale de l’Autorité indépendante des élections (Anie). Dans la majorité des centres de vote de la wilaya de Bouira, l’opération a été marquée par un fort taux d’abstention, y compris dans les régions qui enregistraient par le passé une forte participation.

«Nous avons enregistré un taux très faible, et ce, comparativement aux élections organisées par le passé», a fait remarquer le directeur du centre de l’école El Amjed de la ville de Sour El Ghozlane, au sud de Bouira.

A 14h, le taux de participation était de 5,25% à l’échelle de la wilaya. Par ailleurs, des effectifs impressionnants des services de sécurité, notamment de la Gendarmerie nationale, ont été déployés pour assurer la sécurité des centres de vote.

Un groupe de jeunes qui voulait fermer les bureaux de vote de l’école primaire Mansouri Mohamed, sis au quartier Draa El Khemis, relevant de la commune de Bouira, a été repoussé par les gendarmes.

Dans la commune d’El Esnam, tout comme à Bechloul à l’est de Bouira, les forces de police ont usé de tirs de bombe lacrymogène pour disperser une foule nombreuse. Le même climat de tension et d’émeute a été constaté à Saharidj. A l’heure où nous mettons sous presse, un climat de tension et d’émeute règne toujours dans plusieurs villes de Bouira. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!