Tebboune réactive sa feuille de route | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Il poursuit ses consultations avec la classe politique

Tebboune réactive sa feuille de route

15 février 2021 à 11 h 26 min

Si la première tâche qu’il a effectuée, après son retour d’Allemagne, concerne ce rendez-vous électoral, c’est parce que le chef de l’Etat veut montrer qu’il tient toujours à sa feuille de route, à laquelle il veut donner ainsi un coup d’accélérateur.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a entrepris des «consultations» avec les partis politiques au lendemain de son retour au pays. Samedi, il avait reçu les présidents du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, du Front El Mostakbal, Abdelaziz Belaïd, etde Jil Jadid, Soufiane Djilali.

Hier, c’était au tour de Abderrazak Makri, du MSP, Youcef Aouchiche et Hakim Belahcel, du FFS ainsi que de Filali Ghouini, d’El Islah, de se déplacer au palais d’El Mouradia. Les discussions ont tourné bien entendu autour de la situation politique du pays, notamment les échéances futures, à savoir les élections anticipées, législatives et locales.

Si la première tâche qu’il a effectuée, après son retour d’Allemagne, concerne ce rendez-vous électoral, c’est parce que le chef de l’Etat veut montrer qu’il tient toujours à sa feuille de route, à laquelle il veut donner ainsi un coup d’accélérateur. D’autant plus que l’organisation d’élections législatives et locales anticipées faisait partie de ses engagements électoraux.

Des joutes qui devront avoir lieu après l’adoption de la nouvelle loi électorale, soumise aux partis politiques pour avis. A cet effet, l’éventualité de la dissolution des instances élues a été évoquée, à l’issue des rencontres de samedi, alors que jusque-là il était question d’élections «anticipées».

«Le président de la République n’exclut pas la dissolution de toutes les assemblées élues, autant législatives que locales. En tout cas, les élections auront lieu selon un calendrier étalé sur toute l’année 2021», a déclaré, hier, Soufiane Djilali dans un entretien paru sur le site 24hdz. Belaïd, lui, est allé jusqu’à dire sur Echourouk qu’il «avait compris de sa discussion avec Tebboune que ce dernier envisage de dissoudre le Parlement dans les tout prochains jours, probablement avant le 18 février coïncidant avec la Journée nationale du Chahid».

Bien entendu, l’option d’une dissolution de l’APN sur le court terme, c’est-à-dire durant la semaine en cours, paraît incertaine, dans la mesure où dans ce cas-là il n’y aurait pas de possibilités par la suite de faire adopter la nouvelle loi électorale.

Les autres formations politiques se sont contentées d’annoncer que les discussions ont porté sur «la situation politique et socioéconomique du pays», tout en réitérant quelques-unes de leurs positions par rapport à certaines questions.

Le FFS, lui, a indiqué, dans un communiqué, qu’il avait appelé le chef de l’Etat à prendre des mesures urgentes, telles que la libération des détenus d’opinion, l’ouverture des champs politique et médiatique et le respect des droits de l’homme afin de rétablir la confiance.

Des partis s’y opposent

Dans tous les cas de figure, et à quelques jours du deuxième anniversaire du hirak, le pouvoir en place semble s’en tenir à sa feuille de route, ceci, alors que plusieurs formations politiques ou personnalités de l’opposition s’y opposent ou posent des préalables.

«Le pouvoir, en vue de court-circuiter le retour du hirak à l’occasion de son 2e anniversaire, tente le torpillage de toute solution politique qui devrait être l’aboutissement d’un processus démocratique, authentique et autonome, de concertation dans la société en premier lieu et puis de négociations avec le pouvoir en vue d’un changement effectif du système. A présent le pouvoir n’a donné aucun signe d’ouverture, il maintient sa feuille de route unilatérale et toujours autoritaire», a indiqué par exemple Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH).

Dans le communiqué sanctionnant la dernière réunion de son secrétariat national, le RCD a estimé que «les véritables décideurs sont dans l’impasse, ils n’ont que les pseudo-élections à proposer comme feuille de route». «Des élections discréditées par le caractère illégitime du pouvoir en place, lui-même issu de la présidentielle du 12-12 rejetée par l’écrasante majorité des Algériens», a-t-il ajouté.

D’autres, comme Islam Benattia, premier responsable du parti non agréé Nouveau courant national (NCN), dont l’autorisation pour la tenue de son congrès a été refusée la semaine dernière, réclament toujours un dialogue et des mesures préalables avant l’organisation d’une quelconque élection. Est-il judicieux d’organiser une élection législative, alors qu’une partie de la classe politique la rejette et que les appels pour le retour du hirak se multiplient ?

N’y-a-t-il pas un risque de se retrouver avec presque la même configuration partisane que dans l’actuelle assemblée nationale ? Ou encore avec un taux de participation extrêmement faible, comme ce fut le cas lors du référendum du 1er novembre dernier ? Des scénarios qui, au lieu de conduire au règlement de la crise actuelle, vont, au contraire, élargir le fossé existant entre gouvernants et gouvernés.

A moins que le pouvoir en place mise, d’un côté, sur un non-retour du hirak, du moins pas avec l’intensité qu’il a connue par le passé, et de l’autre, sur l’intérêt qui pourrait être porté par une partie de la classe politique à ces élections législatives et locales, ce qui aura éventuellement une conséquence sur le taux de participation.

Dans tous les cas de figure, Abdelmadjid Tebboune semble mettre le cap sur ces élections anticipées, deuxième étape après le référendum sur la Constitution de sa feuille de route censée, selon ses engagements, «réformer» l’Etat.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!