Surcharge des classes : Les solutions de Benghebrit | El Watan
toggle menu
lundi, 26 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Surcharge des classes : Les solutions de Benghebrit

15 septembre 2018 à 0 h 05 min

Dans une sortie d’inspection à l’est d’Alger, Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale, a annoncé la programmation de nouveaux projets de réalisation d’établissements scolaires afin de remédier au problème accru de la surcharge des classes.

Ils seront également accompagnés de cantines et de classes aménagées en renfort à l’actuel parc immobilier dont dispose le secteur et qui a démontré ses limites d’accueil. Sans trop citer les raisons, la ministre a indiqué que la réception de plusieurs établissements était prévue pour cette rentrée, mais a connu des retards. Ce qui a accentué le phénomène de la surcharge des classes lors de cette rentrée scolaire.

En attendant la réalisation de tous ces projets, la première responsable du secteur a réaffirmé la mise en place de plusieurs mesures, en collaboration avec les autorités locales, afin de prendre en charge les élèves scolarisés.

Parmi ces mesures, elle a cité le recours aux classes en préfabriqué. Une solution temporaire et exceptionnelle fortement utilisée dans plusieurs régions du pays, dont les zones d’Alger-Est et Alger-Ouest. Deux à quatre classes en préfabriqué ont été installées dans les établissements scolaires ou au niveau d’espaces vacants contigus. D’autres solutions ont été adoptées, dont le système de la double vacation, notamment pour le cycle primaire et les classes mobiles du cycle moyen.

Outre le retard de réception des projets d’établissements en cours, le déplacement des populations vers des zones peu peuplées auparavant suite aux multiples opérations de relogement sont pour beaucoup dans cette situation. Les partenaires sociaux de Nouria Benghebrit relèvent dans ce sens un manque de prévision et de planification à court, moyen et long termes.

En plus, le facteur du redoublement pèse lourd dans l’accroissement de ce phénomène menant à l’entassement de 50 élèves par classe dans certaines régions du pays. Dans ce sens, la ministre a préconisé plusieurs solutions, dont essentiellement l’élargissement des examens de rattrapage aux élèves ayant obtenu, pour le cycle primaire, des moyennes entre 4 et 4,99 sur 10 et à ceux ayant obtenu, pour le cycle moyen, des moyennes entre 9 et 9,99 sur 20. Le rattrapage concernera toutes les classes, à l’exception de celles des examens nationaux, à savoir la 5e année primaire, la 4e année moyenne et la 3e année secondaire.

Elle a également insisté sur le rôle important de l’enseignant dans le développement de la confiance en soi chez l’élève et l’accroissement de sa motivation. Signalons que Nouria Benghebrit est aujourd’hui l’invitée du forum d’El Moudjahid afin de donner le bilan de cette rentrée et répondre aux multiples questions qui préoccupent les Algériens, dont la surcharge, le manque d’encadrement et l’apprentissage de la langue amazighe.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!