Sur fond de contestation, un élu de l’APC de Bordj Omar Driss jette l’éponge | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821


  • Pub Alliance Assurance



Sur fond de contestation, un élu de l’APC de Bordj Omar Driss jette l’éponge

26 avril 2019 à 9 h 00 min

La crise de l’APC de Bordj Omar Driss, au nord de la wilaya d’Illizi semble loin de livrer tous ses secrets. Dimanche matin, un élu de cette mairie, issu du parti Ahd 54, a démissionné de son poste.

Au milieu des contestataires, qui ferment le siège de l’APC depuis le 14 avril, Sidi Moussa Bensalem a annoncé sa démission de l’Assemblée populaire communale de Bordj Omar Driss. Il a déclaré : «Je suis venu ici grâce au peuple. Et aujourd’hui c’est le peuple qui réclame notre départ.» Cette démission intervient après une semaine de contestation populaire où le siège de la mairie a été fermé, à l’aide de briques, le 14 avril courant.

Les manifestants réclament, entre autres, le départ des membres de l’APC et dénoncent la dilapidation de l’argent public dans des «projets mirages», selon leur plateforme de revendications en 27 points, dont El Watan détient une copie.

Rien ne semble décourager la mobilisation populaire. La ville de Bordj Omar Driss baigne dans un air de fête. Ses habitants, hommes et femmes, organisent, quotidiennement, des marches pacifiques. La jeunesse jure d’aller jusqu’au bout. «Ce qui se passe ici est une image réduite de ce qui se passe en Algérie», estime Farid, un jeune youtubeur de la région.

Il est utile de préciser, enfin, que le siège du Trésor communal a été rouvert, dimanche. «Nous n’avons aucune relation avec la fermeture des services de l’état civil», précise un manifestant.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!