Suite aux dernières inondations : La population d’Illizi livrée à elle-même | El Watan
toggle menu
lundi, 24 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190624
  • Pub Alliance Assurance

Suite aux dernières inondations : La population d’Illizi livrée à elle-même

11 juin 2019 à 10 h 10 min

La vie reprend son cours normal dans la région de Djanet (420 km au sud d’Illizi), après les récentes inondations provoquées par les fortes chutes de pluie, qui heureusement n’ont pas fait de victime, a appris l’APS hier auprès du cabinet de la wilaya d’Illizi.

Les inondations n’auraient pas touché les secteurs vitaux, mais ont causé des dégâts matériels sur les réseaux routiers et d’assainissement, en plus d’infiltrations d’eaux dans certaines habitations. Démentant l’existence d’un sinistre, l’administration a installé une cellule de crise et des commissions de suivi au niveau des communes affectées.

Le wali d’Illizi, Aïssa Boulahya, a signé dimanche une série de décisions visant la réhabilitation des parties détériorées et relevant de différents secteurs (réseaux d’assainissement et d’eau potable, digue de protection de la ville de Djanet des inondations, tronçons routiers), rapporte l’agence. Les habitants de Djanet considèrent que les autorités locales n’«apportent pas les réponses nécessaires». «Les responsables locaux veulent tromper l’opinion. La région est sinistrée.

Le wali a démenti l’existence de familles sinistrées, mais annonce au même moment l’installation de cellules de crise. Pourquoi le faire si la situation est maîtrisée comme il le dit ?

Le wali, installé il y a deux ans à la tête de la wilaya d’Illizi, ne s’est même pas rendu sur les lieux ou rendu visite à la population dans le désarroi alors que la situation dure depuis deux semaines. C’est aussi le cas du wali délégué de Djanet. L’Etat est absent. Il a fallu l’intervention des entreprises locales, avec leurs moyens, pour secourir les familles et nettoyer la ville. Aujourd’hui, la ville est un grand dépotoir et la boue est partout… C’est avec les moyens des particuliers que l’opération de nettoiement est lancée. Nous attendons des aides de nos amis d’Akbou et d’Oran. Les convois démarreront jeudi», affirme Ali Imanane, citoyen de la ville de Djanet, contacté par El Watan.

Les fortes pluies ont fait sortir les oueds de leurs lits. Des poteaux électriques ont été arrachés. Le réseau d’assainissement, déjà très précaire, a aussi été dégradé… Les déchets ménagers débordent partout dans les quartiers de la wilaya déléguée d’Illizi… La région d’Illizi, devenue wilaya déléguée, comptant tout au plus 15 000 habitants, se sent abandonnée. «L’Etat ne veut pas prendre en charge le problème récurrent des inondations. Le réseau d’assainissement est inexistant, alors qu’un budget de 500 milliards est annoncé pour son installation», dénonce le citoyen.

La solidarité s’organise

Des associations s’impliquent depuis le début du sinistre. A Alger, deux associations se chargent de la collecte et de l’acheminement des dons. «Nous sommes un groupe de bénévoles jumelés en ce moment avec une association dite ‘‘Le Cœur sur la main’’. Nous avons créé une cellule de crise, 24/7. Il y a toujours une permanence composée de membres du groupe E-Lemma ou de l’association ‘‘Le Cœur sur la main’’.

Les dons nous arrivent de partout. A défaut de l’Etat, le peuple se fait Etat !» nous signalent des bénévoles. Engagé dans le mouvement associatif et dans l’action «Silmiya» pour la protection des marches, le jeune militant Toufik Amrane a chapeauté, lui aussi, une opération de collecte des dons au profit des sinistrés. «Nous sommes en train de collecter les dons. Ce jeudi, nous allons envoyer les dons par deux fourgons. Nous opterons éventuellement pour un semi-remorque», précise-t-il. Une campagne de collecte de dons a été lancée lundi par le comité de wilaya de Tizi Ouzou du Croissant-Rouge algérien (CRA), a signalé le président de cette organisation caritative, Meksem Ahcene.

Les dons seront acheminés vers Illizi mercredi soir, via un avion cargo, qui sera mis à la disposition du CRA par la compagnie nationale de transport aérienne, Air Algérie. Le CRA a annoncé l’organisation d’une caravane de solidarité humanitaire en faveur des 730 familles sinistrées de la région, précise un communiqué signé par sa présidente, Saïda Benhabylès. Le départ de la caravane est prévu, aujourd’hui, à partir de l’esplanade du stade du 5 Juillet.

 

 

Une fillette décède et 20 écoliers secourus

Les éléments de la Protection civile sont réquisitionnés depuis le début des inondations, le 30 mai dernier. L’intervention de ce corps a permis de sauver quatre personnes à Djanet, signale à El Watan Ahmed Hessam, chargé des statistiques et de l’information à la Protection civile. «Il y a eu 115 interventions à Djanet suite aux crues des oueds. Cela nous a permis de secourir 20 écoliers, encerclés par les eaux. Nous avons pu dégager 18 véhicules. A Illizi, l’autre zone touchée, nos éléments ont effectué 77 opérations, dont 58 opérations de puisement. Nous avons dégagé une fillette de 26 mois, décédée suite à la négligence de sa mère. La fillette est tombée dans une mare d’eau. Nous avons pu sauver une jeune fille de 18 ans égarée en ville. Nos opérations nous ont permis de dégager 220 dromadaires et leurs 10 bergers ainsi que 220 chèvres et 4 bergers. La situation est maintenant redevenue normale», détaille M. Hessam.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!