Stagnation dans la prise en charge du cancer | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824




  • Pub Alliance Assurance

Plusieurs difficultés sont rencontrées par les patients pour un accès aux soins et aucune solution ne pointe à l’horizon afin d’y remédier, voilà le constat en cette Journée mondiale de lutte contre le cancer (4 février).
 

Stagnation dans la prise en charge du cancer

04 février 2014 à 10 h 00 min

Au moment où le ministre de la Santé se félicite de l’élaboration du plan cancer 2014-2019, proposé par le professeur Zitouni et un groupe d’experts, l’association El Amel dénonce, à la veille de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, le 4 février, une «stagnation grave et aggravante dans la prise en charge de ce fléau». L’association a ainsi proposé que cette journée soit «une remise en cause énergique de cette faille face aux souffrances endurées par des milliers de nos concitoyens, sans que cela semble troubler les consciences, sans que cela ne nous pousse à nous mettre au service d’une cause qui toucherait tout un chacun d’entre nous : nous perdons tous quotidiennement des parents, des amis, des collègues, des jeunes et des moins jeunes, des enfants et des femmes», a déclaré la présidente de l’association El Amel, Kettab Hamida, lors d’une conférence de presse organisée hier à Alger. Et de s’interroger : «Une fois de plus, nous nous posons la question : jusqu’à quand ?»  

Lassée de constater d’innombrables promesses non tenues, Mme Kettab dit que presque aucune solution ne pointe à l’horizon. «Nous continuons à perdre des patients qui auraient pu être sauvés avec un minimum d’organisation et un coup d’accélérateur donné pour diligenter les solutions», plaide-t-elle. Elle revient ainsi sur toutes les difficultés rencontrées par les patients pour un accès aux soins, en insistant sur l’éternel problème de la radiothérapie, qui semble insoluble depuis plusieurs années ! Les promesses d’installation de 57 accélérateurs ont été reprises par tous les ministres de la Santé, mais aucun n’a été mis en place. «Il n’existe aucun centre de soins palliatifs pour gérer les complications de fin de vie (douleur, escarres, insuffisance respiratoire). Il n’est pas acceptable que des soins ne soient pas prodigués à cette étape finale du cancer dans notre pays. Nous ne comprenons pas ce qui empêche l’existence de tels centres, qui ne demandent pas un équipement particulier mais juste une attention envers la personne qui se meurt et un peu d’humanisme. Aujourd’hui, nos patients en fin de vie sont encore entassés tous ensemble, dans une même pièce, et se voient mourir les uns après les autres. Cela ne saurait durer ainsi à notre époque et dans notre pays. C’est tout simplement inhumain !» a-t-elle déploré.

Mme Kettab est revenue également sur les problèmes d’accès aux moyens d’exploration tels que la scintigraphie, le scanner et l’IRM, dont les rendez-vous sont à plus de 3 mois. «Autant dire que c’est le premier délai de trop dans le parcours du patient», a-t-elle ajouté, avant de signaler le manque de prise en charge radiologique des enfants atteints de cancer et non hospitalisés faute de matériels adaptés aux enfants. «Cela se passe au CPMC, centre de référence national dans la lutte contre le cancer ! Est-ce acceptable, Monsieur le ministre ? Comme il est aussi grave de constater des ruptures de certaines drogues de chimiothérapie et des antidouleur», s’est-t-elle adressé au ministre de la Santé, lui demandant que les séances de radiothérapie prodigués dans le privé soient remboursés, à l’instar des soins en cardiologie et en néphrologie. Et de demander au ministre du Travail et de la Sécurité sociale d’œuvrer à faire rembourser tous les soins, équipements et médicaments en rupture dans les hôpitaux. La conférencière a par ailleurs regretté l’absence flagrante de campagnes de sensibilisation et de prévention contre le cancer en Algérie. Quant au plan- cancer tel que présenté, l’association El Amel estime qu’il «ne présente qu’un état des lieux sans stratégie définie et sans action concrète».

 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!