Unités publiques de production d’habillement en cuir : Sit-in de protestation des travailleurs dès aujourd’hui | El Watan
toggle menu
dimanche, 13 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021



Unités publiques de production d’habillement en cuir : Sit-in de protestation des travailleurs dès aujourd’hui

10 juin 2021 à 10 h 47 min

Le syndicat d’entreprise déposera aujourd’hui un préavis de grève illimitée à partir du 25 juin.

Les quelque 600 travailleurs de l’entreprise publique de production des cuirs et dérivés (ACED) entameront, dès aujourd’hui, un mouvement de protestation suivi d’un préavis de grève illimitée à partir du 25 juin.

Cette action de protestation, qui consiste en des sit-in quotidiens au niveau des six unités de production de cette entreprise, vise à attirer l’attention des pouvoirs publics sur la menace de disparition qui pèse sur cet outil public et les pertes des emplois que cela engendrerait dans des régions déjà rongées par le chômage.

Le syndicat d’entreprise affirme avoir recouru à ce mouvement de protestation suite à la perte par l’ACED d’importantes parts de marché avec l’institution militaire, qu’elle fournit de longue date en divers produits de cuir.

Le syndicat dit avoir interpellé les autorités et a même adressé une lettre ouverte au chef d’état-major de l’ANP afin qu’il intervienne au profit de l’ACED qui vit de ce marché.

Par le passé, l’ACED bénéficiait de plus de 50% du marché de l’institution militaire. Cette fois-ci, cette entreprise publique a obtenu moins de 10% de ce marché, dont le reste a été octroyé par l’EPIC EHC de Kharouba à des sociétés privées.

Pourtant, de l’avis du syndicat, l’ACED dispose de réelles capacités de production lui permettant d’honorer ce marché dans les délais. Les parts perdues de ce marché risquent d’être fatales pour cette entreprise publique, qui traverse une période difficile.

Dans la lettre ouverte adressée au chef d’état-major de l’ANP, le syndicat d’entreprise a mis en avant la vitalité de ce marché pour la survie de l’entreprise.

Une entreprise qui contribue grandement au budget de l’Etat à travers le paiement de fortes taxes liées au foncier et à la protection de l’environnement. Il rappelle dans ce sillage que l’ACED a été pendant de très longues années le fournisseur exclusif et l’unique partenaire de l’institution militaire en ce qui concerne les produits et l’habillement en cuir.

Ce syndicat espère que les hautes autorités du pays interviennent afin que cette entreprise publique puisque récupérer ses parts de marché et préserver ainsi les emplois.

Il est à rappeler que les travailleurs de l’ACED ont déjà observé une journée de protestation le 2 juin courant à travers l’ensemble des unités de production implantées dans les wilayas d’Alger, de Djelfa, de Jijel, de Sétif, Oum El Bouaghi et de Batna.

Les travailleurs ont appelé les autorités civiles et militaires à reconsidérer la décision d’octroi du marché en grande partie à des sociétés privées, estimant qu’il y va de l’avenir de leurs emplois. Pour eux, la perte de ce marché équivaut à la mise à mort de leur entreprise, dans un contexte socioéconomique difficile, où les opportunités d’emploi sont très rares dans les zones d’implantation des unités de production de l’ACED. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!