Sit-in à l’EPTV : Les journalistes face à un dispositif policier important | El Watan
toggle menu
lundi, 27 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Sit-in à l’EPTV : Les journalistes face à un dispositif policier important

09 avril 2019 à 10 h 00 min

Des journalistes de l’Etablissement public de télévision (EPTV) ont observé, hier en début d’après-midi, un sit-in devant le siège de leur direction pour exiger «le libre exercice de leur mission de service public».

Les journalistes, qui en sont à leur cinquième rassemblement, ont scandé : «Presse libre et démocratique», «Télévision houria, Télévision karama» (liberté, dignité). Ils ont aussi brandi des affiches sur lesquelles était écrit : «Le peuple ne se voit pas dans le JT», « Free télévision».

Voulant s’engager sur le boulevard des Martyrs, les manifestants ont été bloqués par un important dispositif policier déployé devant le portail de l’établissement public.

Les travailleurs de l’EPTV sont décidés à maintenir leur mouvement. La désignation d’un nouveau directeur général, Lotfi Cheriet, en remplacement de Tewfik Khelladi, n’a pas permis de répondre aux revendications du collectif issu principalement de Canal Algérie. Les journalistes ont eu une discussion avec le nouveau directeur général, qui s’est contenté de faire «des promesses».

Mais si quelques rares concessions ont été accordées, la Télévision publique reste fermée au débat libre et contradictoire…

S’engageant résolument dans le combat pour un service public de qualité aux côtés de ses collègues, Abdelmadjid Benkaci, reporter à Canal Algérie et membre actif du collectif, annonce le projet de création d’un syndicat autonome des professionnels des médias de la Télévision publique.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!