Sidi Bel Abbès : la Confédération générale du patronat dénonce le chantage du wali | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121


  • Massage Tunisie

Sidi Bel Abbès : la Confédération générale du patronat dénonce le chantage du wali

07 septembre 2018 à 5 h 15 min

Les propos du wali de Sidi Bel Abbès, Tahar Hachani, tenus lors de la rencontre consacrée, le 2 septembre dernier, au club de l’USM Bel Abbès, ne cessent de susciter de vives réactions au niveau local.

Le bureau de wilaya de la Confédération générale du patronat (CGP) a déploré, hier dans un communiqué, «des propos insidieux concernant les entreprises privées locales (…) et des menaces ouvertes et sans retenue envers des opérateurs économiques». Cette rencontre à laquelle ont assisté les 52 P/APC et chefs de daïra de la wilaya, l’ensemble de l’exécutif ainsi que le président de l’APW avait initialement pour but de sensibiliser les différents responsables locaux à l’effet de soutenir financièrement le club de l’USMBA.

«Les entreprises qui ont bénéficié de plans de charge dans la wilaya doivent aider financièrement le club. Si ces entreprises ne se soumettent pas à cette exigence, il existe des moyens pour que cela se fasse», avait déclaré le wali devant une assistance surprise par de tels propos. «Ces propos sont intolérables et relèvent d›une ère révolue et d›un diktat administratif contraignant», estime la CGP.

Plus grave encore, M. Hachani a, lors de cette rencontre, intimé publiquement l’ordre au directeur des impôts de lui faire transmettre les états fiscaux de tous les opérateurs économiques de la wilaya, laissant entendre, à travers cette injonction, que tous ceux qui ne sont pas en règle avec le fisc devraient se plier à ses sollicitations au risque de subir les foudres de l’administration fiscale.

La Confédération générale du patronat relève, par ailleurs, que le wali a, pour faire bonne figure, qualifié d’entreprises citoyennes celles qui répondraient à son appel «démagogique». «Nous tenons à rappeler que nous avons toujours adhéré au concept d’entreprises citoyennes bien avant la désignation de M. Hachani à la tête de la wilaya, (…) mais nous avons cessé de l’être depuis qu’il (le wali, ndlr) a adopté et parrainé une feuille de route qui s’inscrit essentiellement dans un registre de distinction entre les entreprises publiques et privées», précise le communiqué de la CGP, pour qui le wali «fait fi de toutes les lois de la République, tout en navigant à contresens des politiques des pouvoirs publics inspirés dans leur globalité du programme du président de la République».

Les opérateurs affiliés à la CGP soulignent, dans ce même communiqué, qu’ils exercent leurs activités dans un pays de droit, régi par les lois de la République. «Des lois qui excluent toute forme de pression d›où qu›elles viennent. ( …) Nous ne pouvons donc tolérer le chantage comme moyen de pression», ajoute la CGP.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!